Territoire de Walikale: 27 civils tués et 3300 maisons incendiées par les FDLR au cours de deux derniers mois

par -
0 753

Ce bilan encore provisoire résulte des statistiques faites par le CEPADHO et concerne les deux Groupements à savoir Ikobo et Kisimba, en secteur des Wanyanga au nord du territoire de Walikale.

S’agissant du Groupement Ikobo, le CEPADHO réalise qu’au total 2.650 maisons ont été entièrement incendiées dans 4 Villages. Les villages complètement effacés de la carte sont notamment: Rusamambu, Buleusa, Bukumbirwa et Kateku.

Quant au Groupement voisin de Kisimba, cette Organisation note 650 maisons incendiées dans 3 Villages à savoir: Buhimba, Besse et Munzanza.

De la mi-octobre à la mi-décembre courant, 27 civils ont été tués; les uns par balles et les autres par armes blanches par les rebelles rwandais des FDLR. Ceux qui ont été tués l’ont été à titre de vengeance aux attaques des May-May (NDC et UPDI) contre leurs positions.

Au côté de 27 civils tués dans ce 2 Groupements, il faut ajouter plusieurs dizaines des portés disparus du fait des enlevements ou des kidnappings.

A ce jour, il s’observe un drame humanitaire au sud du territoire de Lubero. Les populations ayant fuit les deux Groupements (Ikobo et Kisimba) du territoire de Walikale et 3 autres Groupemts (Tama, Itala et Luenge) du Territoire de Lubero à direction des agglomérations de Miriki, Luofu, Kaina et Kanyabayonga contrôlées par les FARDC et la MONUSCO.

Encore une fois, le CEPADHO prie au Chef de l’Etat en séjour au Nord-Kivu d’attirer son attention sur ce qui prévaut en ce lieu afin que la population témoigne d’une solution urgente à ce problème qui paralyse vie dans cette partie du pays.

(JMNK)

 

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse