Territoire de Rutshuru: Psychose suite à l’incursion d’un groupe d’hommes armés à Rugarama

par -
0 483
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La population de Rugarama, à une vingtaine de km au nord-est du Chef-lieu du territoire de Rutshuru, dans le Groupement Busanza en Chefferie de Bwisha vit la peur au ventre. A la base de la psychose, l’incursion dans la localité d’un groupe d’hommes armés ayant dévalisé le village la nuit de vendredi à samedi 30 avril dernier. Jusqu’à présent, on ignore l’identité de ce groupe armé.

Des informations parvenues au CEPADHO, les inciviques avaient pris d’assaut la localité  vers 23h00 la nuit de vendredi dernier. Ils ont tiré des coups de balles dans tous les sens, semant terreur et désolation. Dans cette panique, les hors la loi ont dévalisé plusieurs boutiques et maisons d’habitation. Les tirs ainsi que les pillages ont duré plus d’une heure.

Les assaillants ont même incendié volontairement 3 boutiques avant de se retirer de la localité vers une destination inconnue. Selon les habitants qui ont contacté le CEPADHO, la Police et les FARDC à faible effectif n’ont pu réagir contre cette incursion. C’est cette vulnérabilité sur le plan de la défense qui pousse les villageois à vivre dans la psychose, craignant le pire en cas de retour des assaillants dans le village.

Le CEPADHO qui se préoccupe de la situation plaide pour un déploiement rapide des militaires FARDC dans la localité.  Cette organisation invite le Commandant des Opérations Sukola2 contre les FDLR à s’y pencher immédiatement.

Pendant ce temps, le matin d’hier dimanche 1er mai 2016, les militaires FARDC ont procédé par un couvre-feu à Karambi II, localité Kigarama, en Groupement Rugari, à environs 30km-sud de Rutshuru-Centre, sur l’axe routier Rutshuru-Goma.

Selon nos sources, l’objectif de ce couvre-feu déclenché à partir de 0h00 la nuit de samedi à dimanche était de rechercher les rebelles rwandais des FDLR ainsi que leurs collaborateurs dans cette localité. Pour rappel, il y a quelques mois, au moins 6 éléments de la Garde Républicaine (GR) étaient tués dans une embuscade qui leur avait été tendue par les FDLR en ce lieu.

A en croire le Chef de Groupement de Rugari qui s’est confié au CEPADHO, tous les hommes du village à partir de 18 ans ont été arrêtés par les Forces Armés au cours du couvre-feu. Mais cet avant-midi, la plupart ont été relâchés tant qu’ils n’ont pas paru suspects.  Il y a 2 semaines, les FDLR avaient fait incursion nocturne dans ce village prétendant venir régler les comptes à leurs traîtres parmi les habitants.

Le CEPADHO, tout en saluant cette opération des FARDC qui s’inscrit dans la sécurisation du milieu et la traque contre les FDLR, espère qu’elle se clôture sans moindres dérapages.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse