Territoire de Lubero au Nord-Kivu: Les habitants de groupements Tama, Itala et Luange pris en otage par les FDLR

par -
0 2305
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est particulièrement dans les villages de Luofu, Miriki, Kasuo et Bunyatenge, dans les groupements Tama, Itala et Luange que le pire s’observe. Ces groupements sont situés respectivement en Chefferies des Bamate et Batangi, au Sud du territoire de Lubero, voisin des territoires de Rutshuru et Walikale, dans la province du Nord-Kivu.

A en croire le communiqué de la Coordination provinciale de la Société civile du Nord-Kivu, les rebelles hutus-rwandais FDLR qui règnent en maîtres dans ces milieux, craignant pour toute éventuelle traque des FARDC, choisissent d’obliger la population à y rester avec eux. Tout déplacement de ces zones vers celles non contrôlées par eux, est formellement interdit par les rebelles rwandais, prêt à exécuter tout contrevenant, affirme la source. La population prise en otage devra servir de bouclier humain pour ses bourreaux.

En effet, rapporte la Société civile, la virulence des FDLR est montée d’ascenseur depuis le début de cette semaine, après que la Milice May-May Kyatenga ait engagé des affrontements avec eux dans les localités de Kalevya, Mbuavinywa et Luhanga en groupement d’Itala (chefferie des Batangi). Ces combats ont d’ailleurs occasionné la fuite plusieurs familles en direction de Miriki et Luofu, des zones curieusement sous contrôle des FDLR.

Depuis peu, des animateurs de la Société civile dans les groupements Tama, Itala et Luange vivent en clandestinité. Ils sont recherchés par les FDLR au prétexte qu’ils sont de mèche avec leurs ennemis. Cela du fait de dénoncer les exactions de ces rebelles ou d’appeler les FARDC à venir y libérer la population. Nombreux d’entre eux disent avoir reçu des menaces au téléphones ou ont vu leurs résidences visités par des FDLR dans le but de leur ôter la vie.

La Coordination de la Société Civile du Nord-Kivu qui en a alerté le Commandant des Opérations SUKOLA 1 le mercredi 18 mars dernier, dit attendre une action urgente des FARDC pour que les populations prises en otage soient libérées du joug des FDLR.

(Lepetit Baende)    

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse