Territoire de Beni: Une attaque meurtrière des ADF-NALU fait 9 morts et 2 blessés

par -
0 2366
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon une dépêche du CEPADHO, c’est depuis hier matin que les Forces Armées de la RDC s’affrontent aux islamistes de l’ADF-NALU venus attaquer leurs positions à Mamove, Groupement de Batangi-Mbau, dans le Secteur de Beni-MBAU, à peu près 18 km-ouest d’Oicha, chef-lieu du Territoire de Beni.

L’attaque de Jihadhistes-ADF venus du côté de Mantumbi et Mabatutu derrière Mbau (chef-lieu du secteur) est survenue aux environs de 6h45 le matin d’hier jeudi 10 septembre 2015. Il s’en est suivi des rudes affrontements d’au moins 2 heures avant que les ADF lourdement armés ne raccrochent.

Le bilan provisoire est très lourd: sept militaires tués et 4 blessés graves, dont un Officier supérieur (Major) et deux civils tués et 2 autres blessés, dont un enfant de cinq ans conduits à d’Hôpital Général d’Oicha. Du côté assaillants, apprend-t-on, on fait état quatre morts et un capturé parmi leurs blessés.

Pendant ce temps, les FARDC qui contrôlent la localité poursuivent le ratissage dans la zone, l’ennemi s’étant dispersé dans la forêt. A la suite de cette situation, la population vide le milieu. Nombreuses familles fuient en direction d’Oicha, Maimoya, Eringeti, Mbau et Mavivi. Des déplacés qui viennent s’ajouter aux autres dans ces agglomérations.

Le Centre d’Etude pour la promotion de la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme (CEPADHO) qui encourage les FARDC dans leur traque contre les terroristes ADF-NALU craint que dans leur fuite, les islamistes ne massacrent à nouveau des civils.

Cette organisation qui redoute que le bilan ci-haut fourni soit revu à la hausse, invite par ailleurs le Gouvernement Congolais, la MONUSCO et toute la Communauté Internationale à plus d’appui aux FARDC pour l’efficacité dans leurs opérations contre les Terroristes à Beni.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse