Territoire de Beni: Les attaques de May-May à la base des tensions

par -
0 494
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon une crédible qui s’est confiée au Quotidien L’Avenir, le Sud du territoire de Beni en province du Nord-Kivu traverse des moments difficiles. Il est en ces jours confronté à l’activisme des miliciens May-May dont le nombre s’accroît au jour le jour. Parmi les entités en proie à la violence des May-May, le CEPADHO réalise que ce dernier temps c’est la Chefferie des Bashu qui devient vulnérable.

En effet, la tension est perceptible dans le Groupement Malio où les May-May de l’UPLC (Union des Patriotes pour la Libération du Congo) commandés par Katembo Kilalo s’affrontent avec les FARDC.   Ces hors la loi chassés de Kambau et Bilulu en Secteur de Bapere (Territoire de Lubero) sont à la porte de Butuhe, Chef-lieu du Groupement Malio, dans la Chefferie des BASHU.

Mardi 22 novembre courant, les May-May de l’UPLC ont fait incursion à Kikere à 1km-nord de Butuhe. Ils y ont attaqué la position des FARDC, jusqu’à faire leur entrée dans l’agglomération. Le matin de mercredi dernier, le Commandement des Opérations Sukola1 a déployé en renforts d’autres hommes de troupes. Les affrontements ont repris entre 13h00 et 17h30 à Kikere. Ils se sont poursuivis jusqu’à Rwahwa (à 8km-Est de Butuhe) où les May-May se sont repliés. Au moins 4 miliciens auraient été capturés.

Ce jeudi, des informations parvenues au CEPADHO indiquent que les FARDC poursuivent les ratissages dans les villages de Rwahwa et Muhila (à une dizaine de km au nord de Butuhe). A la suite de cette situation, nombreux habitants des villages Butuhe, Rwahwa et Muhila ont vidé leurs villages. Selon le Chef de Groupement de Malio, Mr Kasereka Musanya Bwanandeke III, les May-May/UPLC menacent d’occuper l’agglomération de Butuhe (chef-lieu du Groupement, à 10km Nord-est de Butembo) et la Ville de Butembo en vue de faire jonction avec les May-May/Corps du Christ.

Toujours en Groupement Malio, vers 20h00 de mercredi dernier, un groupe de présumés May-May ont investi la Colline de Mulikisa (dite 3 Antennes) en localité Lime-Pindi (à 5km-nord de Butembo). Ils ont tiré en rafale sur les gardiens des Antennes Vodacom, Tigo et Orange. Une balle des inciviques a atteint l’agent de gardiennage de la maison de télécommunication VODACOM, ce dont il a succombé. Un autre gardien a été découpé à la machette par les assaillants et s’en est sorti grièvement blessé.

Avant de se retirer de la Colline aux environs de 23h00, les inciviques ont emporté tous les téléphones portables et de l’argent trouvé sur le lieu. Pendant ce temps, du côté-Est de la Ville de Butembo, des May-May présumés appartenir au Groupe Corps du Christ ont attaqué l’état-major du Commissariat de Police de Kyondo, Commune rurale situé à 40km de Butembo, en Territoire de Beni.

Un commissariat occupé par les May-May

Selon le Colonel Jean-Pierre Wumbi, Commandant District de la Police en Territoire de Beni qui s’est confié au CEPADHO, les May-May ont pris d’assaut le Commissariat vers 4h00. Ils se sont heurtés à une farouche résistance de 5 policiers de garde. Des échanges des tirs ont opposé pendant près d’un quart d’heure les miliciens aux policiers.

A en croire notre source, le Bureau du Commissariat a été légèrement endommagé. Un policier qui était un peu à l’écart de ses collègues a été capturé par les May-May. Ce dernier a réussi à s’échapper de mains de ses bourreaux grâce à la pression exercée aux assaillants par ses compagnons d’armes. Son arme qui était à la guérite du commissariat n’a pas été récupérée par des miliciens visiblement en quête d’armes et munitions.

Dans leur fuite, les May-May auraient pris la direction de Kilindera à 10km-Est de Kyondo. Les policiers sont à leur trousse, indique l’Administrateur de Territoire de Beni, Bernard Amisi Kalonda contacté par le CEPADHO. Il se dit également préoccupé par l’activisme des May-May dans son Territoire.

Depuis le week-end dernier, les May-May Corps du Christ chassés du Mont Carmel en Ville de Butembo rôdent dans la partie orientale de la Chefferie de Bashu. Ils restent perceptibles dans les villages de Kisunga, Kahondo, Muvulia, Kavasewa et Kilindera en Groupements Masiki-Vayana, Isale-Vuhovi, Bulambo et Kasongwere.   Pour le CEPADHO, la multiplicité de Groupes May-May dans cette partie du Grand-Nord est un signe avant coureur d’une rébellion en gestation en perspective de la déstabilisation des institutions.

Tout en encourageant les FARDC et la Police à ne pas être décontenancées par ces ennemis de la paix, cette organisation invite le Gouvernement Central à s’y pencher immédiatement, étant donné qu’en dehors de cette nouvelle menace les FARDC sont encore engagées contre les Terroristes de l’ADF.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse