Territoire de Beni: Les ADF tuent 5 civils sur la route de Kitshanga

par -
0 286
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les victimes sont les usagers de la route en provenance de Kasindi pour la Ville de Beni. Parmi elles figurent un chauffeur et son patron, trois passagers dont deux femmes. En effet, c’est à partir de 17h00 le soir de vendredi 20 avril courant que le malheur s’est abattu sur Kitshanga, tronçon situé à environs 17km-Est de la Ville de Beni, entre Nyaleke et le Pont Semuliki, sur la route Beni-Kasindi.

Des informations recueillies par le CEPADHO indiquent que tout a commencé par une embuscade de Terroristes ADF tendue contre un véhicule de marque Fuso en provenance de Kasindi. Le véhicule a essuyé des tirs des ADF: une femme à bord, vendeuse des tomates à Beni, a été touchée par balle et en a succombé.

La route a été aussitôt coupée de toute circulation. Les FARDC ont été mises en alerte et sont allées engager l’ennemi jusque tard le soir. Par mesure de précaution, les véhicules en provenance de Kasindi sont restés immobilisés du côté de Kitshanga jusqu’au Pont Semuliki. Tandis que ceux en provenance de Beni pour Kasindi ont été immobilisés à PK5/Paida, au niveau de la barrière de FONER (Fonds National d’Entretien Routier).

Selon nos sources, à la tombée de la nuit, les Terroristes ADF ont simulé leur retrait de la zone. Seulement voilà, contre toute attente, ils ont resurgit très tôt le matin aux environs de 4h00. C’était le sauve-qui-peut pour plus d’une centaine des passagers qui avaient passé nuit en ce lieu. Cette fois, les assaillants se sont livrés au pillage des vivres et non vivres trouvés dans les véhicules en stationnement avant de procéder à l’incendie de 3 véhicules.

Dans un véhicule incendié, 3 personnes sont mortes calcinées: il s’agit du chauffeur, de son patron et une passagère; tandis que dans un autre, c’est un passager qui est mort calciné, indique un survivant qui s’est confié au CEPADHO. Pour l’instant, l’incertitude règne sur le tronçon Nyaleke-Semuliki, en dépit du fait que les FARDC aient ouvert le passage aux motocyclistes en attendant que les débris des véhicules incendiés soient levés de la route.

Et pendant ce temps, ce sont les deuils qui s’organisent à Beni pour pleurer et enterrer les victimes de ce énième massacre des ADF. Le CEPADHO de plus à plus excédé par la série d’actes terroristes des ADF redoute l’assifixie à laquelle vient d’être contrainte la population de la Ville et du Territoire de Beni, considérant la virulence des ADF sur la quasi-totalité des axes routiers dans cette zone.

Et eu égard à ce qui prévaut dans la zone opérationnelle Sukola1, le CEPADHO estime qu’il faut revisiter la planification de l’offensive contre les ADF. Pour cette Organisation, il faudrait que le Gouvernement et le Parlement Congolais s’ouvrent à toute solidarité régionale pour traquer l’ADF. Ainsi, la main tendue de l’Ouganda pour appuyer les FARDC dans cette offensive doit être encouragée. Et au delà, inviter d’autres États de la Région à prêter main forte à l’Armée Congolaise pour en finir avec cette menace contre la paix et la sécurité du Continent.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse