Territoire de Beni: Les ADF tuent 14 civils et incendient 23 maisons

par -
0 1556
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon le CEPADHO qui donne cette information, les terroristes de l’ADF-NALU ont de nouveau tué en territoire de Beni, au Nord-Kivu. Des informations recueillies par le CEPADHO, les ADF ont opéré un carnage entre 4 et 5h00 le matin d’hier lundi 29 février 2016 au village Ntombi/Mambabio à 5 km au Nord-Ouest de Maimoya, dans le Groupement de Bambuba-Kisiki, en Secteur de Beni-Mbau.

Dans ce village, 7 civils ont été tués essentiellement à la machette et par haches, 3 s’en sont tirés grièvement blessés. Parmi les blessés, un a succombé de ses blessures. Outre les morts et blessés dans le rang des civils, entre 23 et 40 chèvres ont été emportées par les terroristes. Les assaillants ont pillé littéralement le Centre de santé de Mambabio, emportant médicaments et matériels sanitaires.

Sur place à Ntombi/Mambabio, les rebelles ont incendié au moins 19 habitations après avoir pillé vivres et autres biens de valeur. Poursuivant leur chemin, les terroristes ont aussi opéré dans le village voisin de Pene (à 3 km de Ntombi) où ils ont décapité 6 civils. Ce qui porte à 14 les civils tués par les ADF le matin d’hier lundi dans le Groupement des Bambuba-Kisiki.

Dans ce village de Pene, 4 maisons ont été incendiées par les terroristes. Ce qui porte à 23 le total des maisons incendiées hier lundi dans les deux villages. Par ailleurs, d’autres sources qui se sont confiées au CEPADHO font état de la disparition d’au moins 4 civils. Ils seraient kidnappés par les assaillants, pensent leurs proches.

A la suite de ces incursions terroristes, les habitants des villages visités par les ADF viennent de vider leurs localités. Nombreux sont ceux qui viennent de gagner Oicha (Chef-lieu du territoire de Beni), Mai-Moya (où certains corps viennent d’être amenés pour enterrement) et Eringeti.

Quant à l’ennemi, après ses forfaits, il se serait dirigé vers le nord, pour chercher à contourner les positions FARDC, en vue de regagner les bastions à l’Est de la Route Nationale n° 04.

Le CEPADHO qui condamne ce énième carnage, encourage l’armée nationale (FARDC) et la FIB/MONUSCO à mener des opérations conjointes contre ces Terroristes et à le traquer jusqu’au bout. Cette organisation estime qu’il est temps que toute la Communauté internationale prenne conscience de ce terrorisme afin que soit développé une synergie au côté de la RDC pour endiguer cette menace commune, menace contre la paix et la sécurité de la Région.

(JMNK)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse