Territoire de Beni: Des attaques des ADF sur l’axe Oicha-Eringeti

par -
0 2237
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A chaque jour suffit sa peine en Territoire de Beni où les axes Oicha-ERINGETI et Mbau-Kamango sont devenus véritables mouroirs. Les attaques des ADF-NALU y sont devenues quasi-quotidiennes, indique un communiqué du CEPADHO parvenu à notre rédaction.

Le matin de mercredi dernier, la population du village Kisiki, en Groupement de Bambuba-Kisiki, entre Oicha et May-Moya (38km-N.de Beni-Ville), en Secteur de Beni-Mbau a été encore réveillée sous les balles de ces terroristes.

Tôt le matin, vers -6h00 locale, au cours d’un raid, les ADF-NALU ont abattue un civil, Mme Tema Andolonge Kalume, alors qu’elle sortait matinalement pour aller dans son champ. Mme tema Kalume alias Toto est de la famille du Mwami Kalume IV, Chef de Groupement de Bambuba-Kisiki, comme a confié au CEPADHO le Mwami.

Une seconde victime de cette incursion, c’est un militaire FARDC à bord d’une moto qui était de passage sur la route en ce lieu. Cette situation a de nouveau occasionné la suspension du trafic routier jusqu’aux environs de 9h00, le matin de mercredi 10 novembre dernier.

Pendant ce temps, des informations recueillies par les CEPADHO font étant d’une panique généralisée qui a envahi le Village de May-Moya suite à une nouvelle attaque des ADF vers 18h30 le soir de mercredi dernier. May-Moya est le chef-lieu du Groupement des Bambuba-Kisiki à 15km-nord d’Oicha (chef-lieu du Territoire de Beni).

Cette nouvelle attaque a provoqué le déplacement massif des populations vers Oicha. Les mouvements signalés a concerné aussi bien les femmes, les enfants que les jeunes et les hommes. Ils ont fuit nuitamment, alors que ça tirait dans tous les sens. Nombreux sont ceux qui ont pris le côté ouest de la plantation-Cugeki (pour ceux qui connaissent la zone) à destination d’Oicha via Kithevia. D’autres ne sachant plus où aller ont passé nuit en brousse.

Après des affrontements de plus d’une demi-heure, les FARDC appuyées par la MONUSCO ont réussi à repousser l’attaque. Les assaillants venus du parc, vraisemblablement du côté de Bilimani à l’Est de Mai-Moya sont rentrés d’où ils sont venus.

Heureusement, pas de perte à vies humaines enregistrée dans le rang des civils comme dans le rang de l’armée. La tentative de pillage du village par les terroristes a été également stoppée nette.

Quant aux dégâts matériels, les ADF ont réussi à endommager un auto-blindé de la MONUSCO qui était en action contre eux. Les assaillants ont lancé une roquette qui a atteint certains de ses pneus pour l’immobilier.

Parallèlement, à Oicha, cette Organisation a été alertée de la tentative de décapitation de Mme la Directrice de l’Ecole Primaire Mbimbi, par des bandits qui restent à identifier. Les inciviques se sont introduits à son domicile vers 20h00. Elle a reçu des coups de machette sur son coup et s’en est tirée grièvement blessée. La victime a été dépêchée à l’Hôpital Général d’Oicha où elle est admise présentement. Certains suspects seraient arrêtés déjà par la police qui poursuit les enquêtes. Le Journal L’Avenir n’a pas pu vérifier cette information.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse