Territoire de Beni: CEPADHO dénonce d’autres formes d’insécurité

par -
0 948
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un communiqué parvenu à la rédaction du Journal L’Avenir, le Centre d’Etude pour la promotion de la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme (CEPADHO) est de nouveau préoccupé par la résurgence en ces jours de l’insécurité urbaine, les embuscades et kidnapping entretenus par des bandits armés, des coupeurs de route et d’autres ennemis de la paix en Ville et en Territoire de Beni, au Nord-Kivu (en RDC).

A titre illustratif le CEPADHO, dénonce: le double assassinat de 2 femmes à leur domicile par 3 bandits armés, entre 19h30 et 20 heures la nuit de jeudi à vendredi 07 août courant, à savoir Mmes Uwezo Love (Enseignante au Complexe scolaire Musayi) et Annie , toutes résidant au quartier Mabakanga, Commune de Rwenzori, en Ville de Beni; L’assassinat d’une cultivatrice, Mme Masika Goreth (épouse de Kambale Telesphore), résidant à Kyatsaba, à 15km-ouest de BENI-Ville, abattue de 2 balles par un groupe des bandits armés vers 14 heures de jeudi dernier dans son champ à Musuku, en Groupement Baswagha-Madiwe, Secteur de Beni-Mbau, en Territoire de Beni; Le kidnapping de Mr Jackson Muhimirwa, Agronome Superviseur de l’Ong Esco-Kivu, vers 15h du même jeudi 06 août, toujours à Musuku, par une bande d’hommes armés qui coupaient la route Kyatsaba-Mabalako; L’attaque suivie de l’incendie du camp des garde-parcs de l’ICCN du poste de patrouille de Vikingi (à 5km de Kyavinyonge), Groupement Chefferie des Bashu (au sud-est du Territoire de Beni). Cette attaque survenue entre 17 et 18h de jeudi dernier et qui serait attribuée à un groupe des miliciens May-May a coûté la vie au garde-parc Ishara Birindwa (24 ans).

Pour cette Organisation, ces indicateurs éloquents sont de signes traduisant une menace sérieuse contre la paix, la sécurité et frisent à la déstabilisation pour détourner les Forces Armées, la Police et l’ensemble des Autorités de leur attention dans le combat contre les terroristes à Beni.

A cet effet, le CEPADHO invite le Gouvernement Congolais à plus de regard sur la situation de Beni, à plus de stratégies afin d’endiguer ces autres formes d’insécurité que crée l’ennemi en vue d’engager sur divers front nos Forces et Services de Sécurité dans l’objet de les déconcentrer, de disperser leurs efforts et de les surprendre.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse