Territoire de Beni: Au moins deux civils tués et 17 kidnappés dans les attaques des ADF

par -
0 543
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après une accalmie d’un mois, les terroristes de l’ADF-NALU font parler d’eux. Ils ont dirigé des attaques contre les militaires des Forces Armés de la RD Congo, causant à l’occasion des victimes parmi les civils. En effet, tôt le matin de dimanche 1er mai 2016, ces terroristes ont attaqué des éléments FARDC à Lese et Kamungu, en Groupement Bambuba-Kisiki au nord-est du secteur de Beni-Mbau.

Des informations parvenues au CEPADHO, c’était  entre 6h00 et 7h20 que ces ADF ont attaqué les Villages précités. Des sources du CEPADHO  font état de 2 civils tués à Kamungu, il s’agit de: MM. Boluse Manzaya (58ans, père de 8 enfants) et Musubao Njenge (52ans, père de 4 enfants). Rappelons que Boluse était le chef coutumier de Kamungu.

A en croire le Chef des Villages d’Eringeti, Boluse est de sa famille proche. Il lance un appel à l’autorité provinciale de faciliter l’enterrement de ces victimes des ADF prévu pour ce mardi 03 mai à Eringeti.  Pendant ce temps, au moins 17 civils ont été kidnappés, dont 6 à Kamungu dimanche et 11 à Lese. S’agissant de 6 kidnappés à Kamungu, il s’agit d’un couple ainsi qu’une femme et 3 enfants.

Quant au 11 kidnappés à Lese, les proches de victimes rencontrés à Eringeti au Bureau du Chef de Village ont indiqué au CEPADHO que les disparus ont été kidnappés vers 16h00 de dimanche dernier.  Il s’agit notamment de : Mmes Jeanne Kangala, Kasoki et son enfant, Kavira Baghuma Jeannette ainsi que MM. Mumbere Kamukehere alias Ma Soucis, Bilolo, Kaviri, Shabani, Jules, Kinyamboko et Dieu Merci (Dieme).

Rappelons que des sources du Commandement Sukola1 contacté dimanche soir par le CEPADHO ont fait état de 2 ADF tués et 2 armes récupérées par les militaires dans la riposte contre l’attaque de l’ADF. Aucun militaire n’a été tué ni blessé lors des affrontements à Lese et Kamungu, indique le secteur Opérationnel des FARDC. Le Commandement Sukola1 a démenti formellement la version qui a circulée le matin de dimanche à Eringeti disant que tout était parti d’une embuscade tendue au pont Lese ayant coûté la vie à 2 militaires et 2 Taximen. Il a parlé plutôt des attaques des ADF repoussées par l’armée.

Par ailleurs, s’agissant de l’autre attaque des ADF ayant ciblé vers 8h00 de dimanche la grande position des FARDC de Madina, le Commandement Sukola1 s’est réservé de communiquer assez sur ce sujet.  Il a tout de même reconnu quelques escarmouches au tour de Madina, indiquant que le nettoyage se poursuivait et que le bilan devra être rendu public prochainement.

Selon des sources non officielles, les terroristes venus de Kambi Ya Miba (bastion ADF dans la zone) avaient tenté d’attaquer Madina le matin de dimanche dernier et avant de subir le revers de la médaille devant la puissance de feu des FARDC. Le bilan provisoire, non confirmé par les FARDC, a fait état de 3 morts abandonnés par les ADF à Madina, 2 armes dont 1AK-47 et 1PKM sans compter les blessés amenés par les assaillants dans leur fuite. Eu égard à cette situation, le CEPADHO encourage les FARDC à maintenir la pression sur les ADF et à oeuvrer en faveur de la libération de civils kidnappés.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse