Territoire de Beni: Au moins 10 civils massacrés par les ADF à Mbau

par -
0 168
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les terroristes ADF viennent encore d’endeuiller la province du Nord-Kivu. Ils viennent de massacrer au moins 10 civils dans le village Mangboko/Mbau en Groupement Batangi-Mbau, Secteur de Beni-Mbau, en territoire de Beni. En effet, c’est aux environs de 19h00 locale, le soir de dimanche 20 mai courant que les ADF ont fait incursion dans le village, semant terreur et désolation dans le milieu. Ils ont opéré pendant plus de deux heures, soit jusqu’à 21h00. Cela en dépit de l’intervention musclée des FARDC.

Au cours de cette attaque, au moins 10 civils dont deux femmes ont été tués, deux blessés et plus d’une dizaine d’autres portés disparus. Par ailleurs, 8 kiosques et boutiques ainsi que 2 officines pharmaceutiques et plusieurs habitations ont été littéralement pillés par les rebelles. Parmi les autres dégâts matériels à déplorer, les ADF ont également incendié un véhicule (immatriculée CGO 3286 AE 19) et une moto.

S’agissant des civils massacrés, le CEPADHO a eu les noms des victimes suivantes: Mumbere  Mutsukunde Reddy, Kasereka Bautsane André, Katembo Malekani, Janvier Muyeke, Kambale Longolisi Zelote, Mme Helene Kavira Bawena, Mme Kahindo Pelasie, Muhindo Kavyavu Alexandre, Ndungo Vakandene Charles et Kakule.

Suite à cette situation, la population de Mangboko/Mbau a fui le village. Plusieurs habitants se sont déplacés en direction de Mavivi, Oicha et Mantumbi. Les activités restent paralysées à Mbau (chef-lieu du Secteur de Beni-Mbau) et sur l’axe routier Mavivi-Oicha. D’aucuns disent que le bilan humain risque d’être revu à la hausse considérant le nombre des civils portés disparus.

Pendant ce temps, la colère gagne de l’ampleur au sein des Forces vives du Secteur de Beni-Mbau, voire du territoire de Beni, qui annonce des actions de grande envergure pour dénoncer cette situation et exprimer leur solidarité avec les familles éprouvées. Elles fustigent l’incapacité du pouvoir à mettre terme aux massacres à Beni.  Ce massacre intervient pendant que les 10 civils kidnappés dans leurs champs mercredi 09 mai courant, dans l’espace dit Mayangose (en périphérie Est de la ville de Beni) restent introuvables.

Dix civils kidnappés toujours introuvables

Pour rappel, 8 civils avaient été surpris par les ADF à Wavyahi, en Cellule Mbongya, dans les banlieues du Quartier Paida, en Commune de Rwenzori et deux autres avaient été kidnappés à Mabambila-Kipeyayo. Leurs familles craignent qu’ils soient déjà exécutés par leurs bourreaux. Le CEPADHO qui condamne avec véhémence la montée du terrorisme à Beni exprime toute sa compassion avec la population de Mangboko/Mbau.

Cette Organisation soutient à quiconque veut entendre que: «dans leur configuration actuelle, les FARDC et la Brigade d’intervention de la MONUSCO sont loin de relever le défi en rapport avec les Terroristes ADF à Beni». A cet effet, le CEPADHO réitère les recommandations suivantes à l’intention Commandant Suprême : procéder urgemment à l’évaluation des opérations sukola1 en perspective d’une planification nouvelle qui tient compte des succès et des ratés enregistrés ; Envisager une opération conjointe coordonnée par les FARDC mais impliquant les Armées de la Région d’où les ADF recrutent (Ouganda, Tanzanie, Burundi, Rwanda, Kenya, etc.); Apporter une assistance humanitaire en faveur des milliers des déplacés en détresse en Ville et Territoire de Beni.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse