Tentative de réunification : Les co-fondateurs de l’ Udps en conclave à Kinshasa

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Désormais orphelin de son président et chef historique, l’Udps veut tenter l’impossible. Conscient du danger qui lui guette, le plus vieux parti de l’opposition cherche à restaurer son unité et asseoir sa cohésion interne. Le pari est à prendre au sérieux. C’ est d’ ailleurs l’ enjeu principal du conclave de deux jours qui s’est ouvert hier à Bibwa, près de l’ aéroport de Ndjili à Kinshasa. Une ouverture  marquée par la présence  d’ un fils maison, Samy Badibanga, premier ministre de la RDC.

Les initiateurs des travaux de Kinshasa ont placé la barre très haut. Corneille Mulumba et ses pairs rêvent d’ une UDPS de la deuxième République. Un parti uni et fort. La volonté affichée est celle de réconcilier toutes les ailes dissidentes et obtenir le retour au bercail de tous les frustrés, les brebis galeuses, tous ceux qui sont partis, bref, tous les cadres actifs et passifs.

« Je suis très content de voir que tous les combattants et combattantes de l’ Udps recherchent l’ unité du parti, j’ ai trouvé plus de mots que je ne le pensais. Avec cette distance et la difficulté d’ accès aux transports, j’ espère que les ateliers nous amènerons des résolutions à la hauteur des difficultés et défis », a déclaré Samy Bdibanga invitant tout le monde à l’ amour.

Fondateurs historiques, pionniers du parti, militants et sympathisants, Bibwa est depuis hier, le quartier général de l’ Udps dans son format initial. Seuls absents, le bloc de Limeté incarné par Félix Tshisekedi. Mais les participants du conclave de la banlieue Kinoise veulent mettre en marche une véritable machine politique capable de peser sur l’ échiquier national et impacter positivement le vécu des congolais. Les participants éclatés en commission vont produire des recommandations qui seront amandées puis adoptées par l’ assemblée générale. Déjà, les conclavistes de Bibwa ont rejeté l’ idée de la ville morte annoncée lundi par le tandem Kabund-Félix.

« Ce qui est plus important, c’ est de reconstituer l’ Udps et nous remettre ensemble. Ce que nous avons fait aujourd’hui est plus important qu’ une marche », lance Corneille Mulumba, porte-parole de l’ Udps.

Au terme des travaux de Bibwa, les initiateurs entendent doter le plus vieux parti de l’ opposition d’ un leadership à même de rasséréner le climat au sein du parti, et de remobiliser ses membres. Ce leadership expliquent-ils doit permettre au parti de parler d’ une seule, haute et intelligible voix. L’ objectif affiché est de permettre au parti de la 12ème rue de conjurer le spectre de l’ implosion qui plane sur lui. Les initiateurs du conclave de Kinshasa ne s’ expliquent pas que les décisions impactant l’ avenir du pays soient prises par le rassemblement, structure au sein de laquelle, l’ Udps s’ est noyée.  « Notre combat héroïque et nos martyrs sont balayés du revers de la main… L’ Udps n’ y compte pas plus que tous les petits partis qui y siègent, surtout après la disparition tragique du président Tshisekedi », assène Corneille Mulumba.  «  Il n’ est pas question que notre parti, auquel nous avons tout sacrifié et pour lequel des dizaines de milliers de congolais ont payé de leur vie, soit dirigé et engagé par des électrons libres, n’ ayant pas de compte à rendre à personne » , s’ irrite t-il. C’ est ce soir que se clôturent les assises de Bibwa.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse