Tension interethnique entre Hutu-Nande: Six morts et plusieurs maisons incendiées à Kyuto et Luhanga

par -
0 466
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La tension reste encore vive dans les villages de Kyuto et Luhanga, en localité Bunyangingi, à environs 14km-ouest de Luofu, Groupement Itala, c’est au sud-ouest du Territoire de Lubero.  En effet, en réaction au massacre et à l’incendie de plusieurs habitations des membres de la Communauté Hutu par les May-May/Mazembe à Butakila lundi dernier, certains Jeunes Hutu auraient procédé à leur tour une action punitive. Ils se seraient introduits au village Bwambali (localité Katiri) vers 20h00 de samedi dernier, où ils ont incendié deux habitations de Nande.

En réplique, les May-May ont attaqué le village de Kyuto essentiellement Hutu. Ils y auraient incendié plusieurs dizaines d’habitations avant d’être chassés par les FARDC venus intervenir. Au cours de cette attaque pyromane ayant affecté plus de la moitié du village, 2 enfants Hutu ont été tués.

Fuyant Kyuto et répliquant à cette nouvelle attaque des May-May, les Hutu se seraient emparés du village Luhanga habité essentiellement par les Nande. Ici, on fait état de 4 Nande tués par les Jeunes Hutu avant l’occupation du village. Les Nande habitants de Luhanga viennent de vider leur village en destination de Luofu, Kayna, Kirumba et Kanyabayonga. Tous disent craindre pour leur sécurité.

Le CEPADHO qui redoute la montée de la tension ethnique et l’intolérance au Sud-Lubero en alerte le Gouverneur de province du Nord-Kivu, le Commandement des Opérations Sukola1 des FARDC et la MONUSCO pour des dispositions urgentes en vue d’arrêter l’hémorragie.  Et pour sortir de l’impasse, notre Organisation recommande la neutralisation immédiate et effective de toutes les Forces Négatives en ce lieu, la consolidation de l’autorité de l’Etat ainsi que le renforcement de la cohabitation pacifique entre les Communautés.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse