L’opposition pro-dialogue se structure en faveur du dialogue politique national et inclusif

par -
0 567
Une vue des opposants pro-dialogue. Ph. Pius Romain Roland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les leaders et présidents des partis politiques ainsi que leurs regroupements politiques se sont rencontrés autour de la piscine de l’hôtel Invest, autour d’une grande et importante réunion. A cette réunion, les députés nationaux membres de l’opposition y ont assisté, et pendant 3heures d’échanges, il ressort un communiqué final, une sorte du compte rendu de la réunion ordinaire de l’opposition pro-dialogue.

La rencontre des leaders de l’opposition qui prennent fait et cause de la convocation et la tenue du dialogue politique national et inclusif, les partis politiques de l’opposition  pro-dialogue ont retenu à la réunion du jeudi 14 juillet 2016 qui s’est articulée  autour des trois axes  principaux, à savoir la situation politique de l’heure, la restructuration de l’opposition pro-dialogue et la projection d’un meeting dans le tout prochain jour.

Il faut dire que les personnalités ayant pris part à la rencontre, notamment les députés nationaux Justin Bitakwira, Steve Mbikayi, Mwamba Mulangu Benjamin,  Mbwela, le professeur docteur Sylvanus Mushi Bonane, Valery Kisomba, Francis Badibangi, Mme Ritha Tshieyi Tshitoko Pembe, les représentants de l’honorable Ne Mwana Nsemi, Corneille Mulumba et le député national honoraire Idambito.

Le tableau qui affichait complet nonobstant quelques excusés représentés,  notamment Maitre Azarias Ruberwa et Arthur Zahidi Ngoma, c’est le député national Benjamin Mwamba Mulangu, élu de l’UDPS, en qualité de Rapporteur de l’opposition pro-dialogue qui a rendu le communiqué.

Il ressort de celui-ci que la situation politique du pays, après échange fructueux à ce sujet, que l’opposition pro-dialogue a noté avec satisfaction l’évolution positive du processus du dialogue avec le ralliement de tous les acteurs politiques qui étaient encore sceptiques. « Notre message qui a débuté depuis le mois de juin 2015 est en train de payer. Se basant sur l’une des résolutions issues de son colloque tenu à l’Hôtel Béatrice le 29 juin 2016, l’opposition pro-dialogue a apprécié à sa juste valeur la mise sur pied du Groupe de soutien  à la facilitation du dialogue convoqué par le Chef de l’Etat et souhaite voir l’accompagnement de ce groupe de soutien se faire dans un esprit de neutralité face aux différentes parties au dialogue et dans le respect de la souveraineté de la République démocratique du Congo », renseigne le compte rendu.

En vue de permettre la tenue rapide dudit dialogue dans la sérénité, l’opposition pro-dialogue réitère son vœu, contenu dans la déclaration finale de son colloque, de voir le pouvoir en place assainir l’environnement politique en vue de préparer les esprits à un processus électoral apaisé. Dans le même ordre d’idée, l’opposition pro-dialogue  préconise  que les uns et les autres  évitent  les déclarations  frisant le triomphalisme  ou les menaces  face aux adversaires politiques.

De la restructuration de l’opposition pro-dialogue

Il faut dire que le dialogue qui se profile à l’horizon est une grande importance pour la classe politique qui a pris fait et cause. Trouvant en celui-ci la nécessité d’aplanir les divergences et contradictions autour du processus électoral. A en croire le compte rendu lu par le député national, élu de l’UDPS, en vue de se préparer aux enjeux politiques de l’heure, les leaders politique de l’opposition pro-dialogue se sont mis d’accord sur la nécessité de structurer  l’opposition pro-dialogue  en la dotant d’organes devant assurer son fonctionnement ce, à l’issue des échanges entre eux.

Désormais, l’opposition pro-dialogue se dote du présidium, du bureau politique et de la Conférence des Présidents des partis, regroupements, plates-formes et personnalités politiques. Tenant compte de cette restructuration, les leaders politiques de l’opposition pro-dialogue qui représentent aujourd’hui une opinion incontestable projettent vue la nécessité de tenir la population pleinement informée des enjeux politiques du moment, elle a levé l’option de tenir un meeting populaire dans les tous prochains jours dans l’un des stades de la Ville province Kinshasa. « En attendant la précisions sur la date de l’événement, il a été demandé à chaque parti, regroupement, plate-forme et personnalités politiques de prendre, dès ce jour, toutes les dispositions utiles quant à la mobilisation tous azimut à partir de leur base », a conclu le Rapporteur de la séance, Honorable Benjamin Mwamba Mulangu, élu de l’UDPS.

(Pius Romain Rolland  )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse