Technocrates de haut niveau: Corneille Nangaa et Norbert Basengezi présentés demain aux députés

par -
0 2217
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon une source digne de foi, c’est ce vendredi 06 novembre 2015, que les deux technocrates de haut niveau, à savoir : Corneille Nangaa  Yobeluo et Norbert Basengezi Katintima, respectivement Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et vice-président de la même structure seront présentés aux députés nationaux. Et ce, avant le transfert du dossier au Président de la République pour nomination.

En réalité, l’Assemblée nationale va entériner ces choix opérés par la Société civile (Confessions religieuses) et par le parti politique PPRD, avant que le Chef de l’Etat ne prenne une Ordonnance de nomination.

Ceci est une bonne nouvelle pour tous ceux qui s’inquiétaient quant à la poursuite du processus électoral et qui pensaient que le pays était face à une impasse. La nouvelle tombe à pic lorsqu’on sait que la CENI sera entre les mains des fils maisons, des technocrates de haut niveau et dont l’expérience sera beaucoup plus profitable au pays pour le reste du processus électoral.

Sinon, en jetant un petit coup d’œil sur la biographie de Corneille Nangaa, il est facile de rendre compte qu’il jouit de 15 ans d’expérience professionnelle dont 11 dans le secteur de la démocratie et élections aussi bien au niveau national qu’international. En effet, avant sa nomination le 28 septembre 2013 en qualité de Secrétaire Exécutif National adjoint de la CENI, il était jusque là, directeur des programmes de l’Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale (EFEAC).

Facilitateur, Expert BRIDGE ‘’Building Resources In Democracy, Governance and Elections’’ ou ‘’Bâtir des Ressources en Démocratie, Gouvernance et Elections’’ depuis 2010, fonctionnaire international et consultant par  moment, Corneille Nangaa Yobeluo a travaillé dans le domaine d’assistance technique électorale en tant que Consultant respectivement auprès des Institutions, telles que  la Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux ‘’IFES’’,  l’Institut International pour la Démocratie et l’Assistance Electoral ‘’IDEA’’,  le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)’ en Côte d’Ivoire, au Niger, au Gabon, en République de Guinée, au Ghana, au Kenya, au Burundi, au Cameroun et à Madagascar.

Il  a occupé en 2005 le poste de Superviseur Technique National (STN) à la Commission Electorale Indépendante (CEI). A ce titre, il a eu à coordonner les opérations électorales sur terrain dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo. Nommé Coordonnateur du Réseau du Savoir Electoral en Afrique Centrale en 2007, il a conduit sous l’autorité de M. l’Abbé Apollinaire Muholongu Malumalu, alors Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), l’installation de ce réseau au sein de tous les Organes de Gestion des Elections ‘’OGE’’  des 9 pays de la région d’Afrique centrale.

Le choix de ce fils maison n’étonne personne au regard de son parcours élogieux et profitable non seulement à la CENI, mais aussi et surtout au pays. Avoir à la tête d’une institution aussi importante que la CENI, un homme qui fait l’unanimité, ça ne peut qu’être une bonne nouvelle. Et donc, c’est avec lui que la machine électorale congolaise va quitter la gare avec l’apport évidemment de tous, mais beaucoup plus de son adjoint, un vieux loup maitrisant lui aussi tous les contours.

Norbert Basengezi revient

Il s’agit de Norbert Basengezi Katintima. Outre le fait qu’il est homme politique de la République démocratique du Congo, il a participé à la Conférence Nationale Souveraine (CNS) tenue à Kinshasa de 1990 à 1992 et Député national du Haut Conseil de la République – Parlement de Transition (HCR/PT). Il a été Gouverneur de la province du Sud-Kivu d’octobre 1998 au 10 juin 2002. Député national durant la transition 1+4, il occupera par la suite le poste du 2e Vice-Président de la Commission Électorale Indépendante (CEI) devenu à ce jour Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Il a été nommé  ministre de l’Agriculture depuis le 26 octobre 2008 dans le gouvernement Muzito I et conserve ce poste dans le gouvernement Muzito II. Lors des élections législatives et présidentielles de novembre 2011, il est élu Député national de la Deuxième Législature de la Troisième République.

Outre sa technicité avérée à la CENI, Norbert Basengezi est celui qui a démarré la réhabilitation l’ex-DAIPN (ex-Domaine agro-industriel et pastorale de la N’sele), grâce au financement de la Banque africaine de développement (BAD). C’est aussi lui qui a eu le mérite de distribuer aux Gouverneurs de provinces les tracteurs et autres intrants agricoles acquis par le Président de la République, dans le cadre des cinq chantiers de la République.

Norbert Basengezi doit se sentir heureux, d’autant plus que c’est toujours un motif de joie et de fierté lorsqu’un fils, ayant déjà prouvé de quoi il est capable, est rappelé pour servir son pays et apporter ce qu’il connaît pour que la Centrale électorale réussisse dans tous ses objectifs.

(Jean-Marie Nkambua)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse