Tatouages chez les femmes, un danger pour la santé

par -
0 1728
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est depuis plusieurs milliers d’années que le tatouage est pratiqué dans le monde entier.

Considéré comme un type de modification corporelle permanente, il peut être réalisé pour des raisons symboliques, religieuses ou esthétiques.

Actuellement, Cette pratique est encore devenue monnaie courante chez les Kinoises et Kinois qui les font en suivant la mode étrangère, sans tenir compte de ses effets néfastes.

Et pourtant, cet acte peut introduire chez la personne qui le subit des bactéries ou virus. Bref, des maladies.

Le tatouage est un dessin décoratif et symbolique qui est souvent réalisé en injectant de l’encre dans la peau.

Auparavant, le tatouage était effectué avec l’encre de chine ou des encres à base de charbon. Actuellement, cela est fait à travers plusieurs encres qui contiennent des pigments industriels. Il existe différentes couleurs d’encre. Les couleurs les plus utilisées sont : le noir, le bleu, le rouge, et le chocolat.

Le tatouage est considéré comme un type de modification corporelle permanente. Il est pratiqué depuis plusieurs milliers d’années dans le monde entier. Il peut se réaliser pour des raisons symboliques, religieuses ou esthétiques. Mais les endroits à tatouer dépendent d’une personne à une autre.

Dans plusieurs civilisations, le tatouage est considéré comme un rite de passage à cause de la douleur endurée pendant la réalisation du motif. A l’époque, c’était aussi un mode de marquage utilisé pour l’identification des esclaves, des prisonniers ou des animaux domestiques.

 

Les tatouages sont-ils dangereux pour la santé ?

Dans les pays développés où l’on a l’habitude de se faire tatouer chez les stars et autres, ce sont des maisons de beauté qualifiées qui essayent de le faire professionnellement. Et ce, avec des matériels appropriés pour éviter des maladies.

Malgré cela, les personnes qui acceptent de se faire décorer de la sorte courent toujours un grand danger, en l’occurrence l’introduction des bactéries ou virus mortels.

Si ces germes sont présents sur les instruments utilisés ou chez les clients ou la personne qui pratique cet acte, cela devient dangereux.

En République Démocratique du Congo, précisément à Kinshasa, nous avons fait un constat amer.

Dans la capitale congolaise, le tatouage est devenu à la mode. Avec l’influence de la mode étrangère, la plupart des Kinoises et Kinois préfèrent tatouer leurs corps sans pour autant mesurer les risques qu’ils courent. Sachant néanmoins qu’il n’y a pas assez des maisons de beauté professionnelle, ces jeunes gens recourent souvent à des petits salons de coiffure pour se faire tatouer avec des matériels qui laissent à désirer. Il faut retenir que le tatouage entraîne de minimes saignant ou de microscopiques ou encore des liquides biologiques pas toujours visibles.

Ces actes peuvent transmettre des infections des personnes à personnes.

Ces contaminations, en particulier le virus des hépatites B et C, mais également du VIH SIDA sont réguliers, et leurs extrêmes gravité doivent inciter à prendre toutes les précautions pour les éviter.

Le plus souvent, ce sont les jeunes filles qui sont plus tatouées que les hommes. En parcourant la ville de Kinshasa, vous trouverez certaines filles qui se sont fait tatouées sur le dos ou sur la poitrine. D’autres sur la hanche, principalement au-dessus des fesses pour la plupart avec des noms de leurs petits amis ou de leurs stars préférées. Se soucient-elles aussi de leurs santés ? C’est la grande question que nous devons nous poser.

 

Des précautions à prendre ?

Tous ces jeunes gens qui se font tatouer dans des endroits peu recommandés, doivent prendre des décisions concrètes pour éviter de développer d’autres maladies.

Ils doivent utiliser systématiquement des matériels à usage unique ou le stériliser. Veiller à la propreté des locaux, du lavage des mains.

En plus, ils sont également censés se faire vacciner contre l’hépatite B dans des centres de santé qualifiés.

Le tatouage c’est aussi une autre forme de communication. Ce, pour la simple raison que le dessin ou ces noms gravés sur leurs peaux donnent un message à ceux qui les voient.

Suivre la mode est une bonne chose, comme les disent les kinois. Etre à la page avec ce qui se passe ailleurs, mais les conséquences sont à la longue très dangereuse. Donc, il faut réfléchir à deux fois avant d’imprimer le tatouage sur votre corps.

Les tatouages séduisent toujours à première vue, mais le faire est une façon d’agresser sa propre peau. Au-delà de ça, se tatouer c’est bien, mais il reste difficile de se détatouer surtout chez nous en Afrique. La santé n’a pas de prix, alors garder votre peau telle que Dieu l’a créé.

(Maguy Mbuku)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse