Suspension des activités de la Maison Schengen à Kinshasa: L’UE et la Norvège craignent que la décision ne porte atteinte aux Congolais

par -
0 336
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après avoir passé au peigne fin la situation politique congolaise, essentiellement dominée par des marches interdites ou réprimées des laïcs catholiques, le gouvernement belge, par la bouche de Didier Reynders et Alexander De Croo, respectivement Vice-Premier ministre aux Affaires étrangères et de la Coopération au développement, avait annoncé, le mercredi 10 janvier courant, la révision de son aide financière à la Rd Congo. Une décision prise à huis-clos devant la Commission des Relations extérieures de la Chambre. Dans ce contexte, la Rdc ne pouvait que réagir. C’est ainsi qu’après un conseil des ministres la semaine dernière, le Gouvernement  avait promis d’actionner le principe de réciprocité. Dans une note largement partagée dans la presse, le ministère congolais des Affaires étrangères, Coopération et intégration régionale vient d’envisager, « dans un bref délai », la fermeture de la Maison Schengen à Kinshasa ». Dans cet ordre d’idées, il annonce qu’ « ANABEL n’a plus de raison d’être en Rd Congo » et, dès lors, la Belgique devra ‘’tirer toutes les conséquences qui s’imposent ».

Voilà pourquoi l’Union Européenne et la Norvège, dans un communiqué conjoint soulignent qu’en date du 24 janvier, le Ministère des Affaires Etrangères et Intégration Régionale de la République Démocratique du Congo a informé par note verbale adressée à l’Ambassade du Royaume de Belgique, de la décision du gouvernement congolais de fermer dans un bref délai la Maison Schengen à Kinshasa. « Dans l’incertitude qui prévaut actuellement à la suite de cette annonce et des différents contacts avec les autorités, la Maison Schengen a dû suspendre ses activités », indique-t-il, avant d’expliquer que la  Maison Schengen est un instrument de mise en œuvre de la politique commune des visas de l’Union européenne destiné à faciliter le traitement des demandes de visa pour les États parties au Traité de Schengen. Les 18 États participant au dispositif consulaire de la Maison Schengen Kinshasa estiment important de préserver cette forme de coopération consulaire locale afin d’assurer la continuité et la qualité des services de visas pour les citoyens congolais. A ce titre, ils restent ouverts au dialogue.

Mais en ce qui concerne la décision de suspendre les activités de l’agence belge de coopération, l’UE souligne l’importance de la complémentarité de ses actions et de celles des États membres en faveur du développement de la République démocratique du Congo et de sa population. Des restrictions envers l’un des États membres risquent de porter atteinte à l’effort collectif au bénéfice des Congolais.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse