Surmenage: Le Dr Badikadile parle d’un diagnostic d’exclusion

par -
0 313
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le surmenage affecte des personnes atteintes de stress chronique et ne parvenant plus à faire face à une situation récurrente. Il est possible d’éviter cet état d’épuisement en consultant dès les premiers symptômes de fatigue persistante.

Le Dr Badikadile du centre  médical d’urgence, CMU, sis avenue de la Libération, explique qu’il arrive des cas de surmenage mais ce qui n’est pas fréquent dans ce centre. Il montre que des signes probants pouvant indiquer qu’une personne développe un surmenage peuvent s’agir de céphalée ; de fatigue ; l’insomnie ; réveil difficile ; problèmes psychiques. Bref, c’est à partir des symptômes qu’on colle à la vie du patient et ses antécédents pour pouvoir conclure d’un surmenage. Ce dernier est souvent un diagnostic d’exclusion, dès lors qu’on n’arrive pas à déterminer l’origine de tous les signes précités, a expliqué le Dr. S’agissant du traitement, il conseille le repos suffisant. Pour le traitement médicamenteux, des tranquillisants sont administrés pour aider le patient à bien dormir, des paracétamols pour soulager de céphalée.

Le surmenage désigne une forme d’asthénie survenant avant l’effort et ne disparaissant pas au repos. Il est à distinguer de la fatigue occasionnelle consécutive à un effort intense, et du stress qui peut être positif à court terme. Ces causes sont d’ordre complexe, il survient lorsque l’organisme ne peut plus faire face à un stress chronique ou une situation devenue insupportable. Les causes du stress peuvent être physiques ou socio-psychiques. Contrairement au burn-out, épuisement professionnel, le surmenage ne s’applique pas qu’au niveau professionnel. Il peut survenir suite à un stress lié à la vie de famille, charge de tâches, divorce, déménagement ou à des conditions sociales de précarité. Chez les femmes ménopausées, des facteurs hormonaux sont aussi à l’origine du surmenage. Plus rarement, certaines maladies inflammatoires peuvent également en être la cause.

Le surmenage se manifeste par un état d’épuisement général accompagné de troubles du sommeil, un sentiment d’angoisse permanent, de déprime et les cas les plus graves, de dépression. Une personne surmenée peut souffrir de douleurs dorsales, articulaires, musculaires ou de migraines. Le surmenage affecte parfois le système digestif, entraînant des ulcères d’estomac, des pertes ou des gains de poids, ou encore des problèmes cutanés. Les infections bénignes  rhumes, otites, sinusites sont aussi plus fréquentes.

Lorsqu’une situation de stress se prolonge et devient chronique, elle peut fortement handicaper la vie quotidienne. La personne est irritable, manque d’initiative, a du mal à s’organiser, se concentrer, a une mauvaise image d’elle-même.

La fatigue ne s’améliore pas avec le sommeil ou le repos.

Dès que la fatigue devient persistante ou que l’individu est régulièrement en proie à des idées noires, il est recommandé de consulter un médecin. Avant de déterminer les causes du surmenage et le degré d’asthénie à l’aide d’un questionnaire d’évaluation, à partir de certaines pratiques telle que l’échelle de fatigue de Piper ou de Pichot, le médecin recherche d’abord d’éventuels symptômes de maladies inflammatoires.

La prise en charge varie en fonction de la cause du surmenage et de son intensité. Une mise au repos, un arrêt de travail sont prescrits dans un premier temps. Des exercices de relaxation et des remèdes naturels  phytothérapie  peuvent compléter le traitement. Des anxiolytiques sont parfois indiqués de manière ponctuelle pour améliorer la qualité du sommeil.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse