Sur un financement du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF): L’OMS lance le projet d’urgence en réponse aux épidémies de choléra et de rougeole

par -
0 296
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le démarrage des activités, le 12 avril dernier, de ce projet d’urgence à partir de Bukavu (Chef-lieu du Sud-Kivu) pour les six zones de santé ciblées est la dernière étape concernant le financement fourni à l’OMS par le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF). Le projet, d’une enveloppe totale de 1,7 million dollars américains, couvre en effet un total de 16 zones de santé sélectionnées (dans cinq provinces) en fonction de la présence de déplacés internes et des communautés d’accueil, à la suite des conflits armés.

Pour le présent projet CERF, au moins 388 000 personnes (déplacées internes, retournées et familles hôtes) seront bénéficiaires de l’assistance, particulièrement les soins de santé de base dans les provinces ciblées de la RDC, à savoir : Haut-Lomami, Kasaï, Kasaï Central, Lomami et Sud-Kivu.

L’appui de l’OMS, en travaillant avec les deux partenaires du Sud-Kivu (AFPDE et MDA) pour la mise en oeuvre, est “essentiellement au titre d’une réponse rapide, et qui intervient au moment où les zones de santé ciblées font toujours face à des besoins croissants en raison de l’instabilité causée par les groupes armés,” a indiqué le Dr Mukinda lors du briefing avec les deux ONG bénéficiaires.

“Cet appui que nous recevons aujourd’hui est vital pour les soins de santé de base des communautés entières. Les personnes souffrant des pathologies telles que le choléra, la diarrhée, la rougeole, le paludisme, etc. vont sans doute être soulagées pour leur prise en charge,” a dit M. Clément Bahati, infirmier et membre de l’ONG AFPDE. Il dit s’attendre à “une réduction sensible de ces pathologies dans les zones où persistent encore le choléra et la rougeole”. Selon lui, il y a eu, depuis le début de l’année en cours, 48 cas de choléra dans la zone de santé de Miti-Murhesa contre 21 dans celle de Kabare. Tandis que pour la rougeole, 20 cas suspects ont été notifiés à Kabare contre 17 à Miti-Murhesa.

Financé pour une durée de six mois, ledit projet sera exécuté dans les provinces susmentionnées avec d’autres partenaires ayant signé un contrat de collaboration avec l’OMS pour la réponse aux urgences des Congolais se trouvant dans les besoins en vue de sauver leurs vies de manière réactive et efficace.

Pour rappel, le Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF) est un fonds de réserve créé par les Nations Unies pour permettre une assistance humanitaire plus rapide et fiable aux victimes de catastrophes et d’urgences complexes. L’Assemblée générale des Nations Unies avait adopté ce mécanisme de financement à l’unanimité des voix le 15 décembre 2005 pour accomplir les objectifs suivants : Promouvoir l’action et la réponse rapides pour réduire le nombre de victimes ; Améliorer la réponse aux obligations prioritaires ; Renforcer les éléments de base de la réponse humanitaire dans les crises sous financées.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse