Sur initiative des barreaux de Kinshasa/Matete et Gombe: Les avocats en session de formation

par -
0 858
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sur initiative de deux barreaux de Kinshasa/Matete et Kinshasa/Gombe, les avocats de la République Démocratique du Congo, ceux des autres pays d’Afrique, de Bruxelles et de Paris sont en session de trois jours à l’Hôtel Memling de la Gombe sur les questions liées à leur déontologie et pratique professionnelle. Ces professionnels de la justice seront édifiés au cours de ladite session sur les questions liées à la déontologie du Droit Ohada et aussi sur le secret professionnel, les constances et les évolutions aussi bien sur le mécanisme bancaire de la sécurisation des investissements.

 Demain mercredi 11 novembre 2015 s’ouvre à l’hôtel Memling de la Gombe, la session de formation gratuite à l’intention des avocats de la République Démocratique du Congo et ceux de l’Afrique centrale intéressés à ladite formation.

A en croire le Communiqué émanant du barreau, les bâtonniers et les conseils de l’ordre des barreaux de Kinshasa/Gombe et Matete rappellent à tous les avocats de la République, particulièrement ceux des juridictions susmentionnées, ainsi qu’à tous les avocats de l’Afrique Centrale intéressés, que la session de formation gratuite que les juridictions de Matete et Gombe organisent avec le Centre International de Formation en Afrique des Avocats Francophones (Cifaf), est axée sur la programmation pédagogique avec en toile de fond les questions liées au droits Ohada, les questions relatives à la déontologie professionnelle aussi bien les questions liées aux pratiques professionnelles. Pendant trois jours, les avocats vont s’imprégner de la matière, question de bien les assimiler dans la pratique de leur profession.

Des aspects de la session

A en croire le Bâtonnier du Barreau de Kinshasa/Matete, Me Coco Kayudi, une résolution a été prise au niveau du Centre International de Formation en Afrique d’aborder les propositions de déontologie. Les barreaux de Kinshasa/Matate et de la Gombe vont aborder les questions liées à la proposition de loi organique modifiant la loi sur le Barreau qui est en discussion actuellement à la Chambre basse du Parlement. Ceci dit, au cours de la session de formation, le Bâtonnier national aura ce privilège de fournir les grandes articulations de cette proposition de loi organique, c’est-à-dire les grandes innovations et les acquis de ladite proposition de loi à la première journée de la formation.

« Nous avons les communications sur le secret professionnel ; les constances, les évolutions », a-t-il dit, tout en précisant qu’à la deuxième journée, les avocats seront enrichis par les questions liées à la déontologie au Droit Ohada, les questions liées aux nullités, mais aussi les grandes orientations de la jurisprudence de la Cour commune de justice et d’arbitrage. Cette Cour, indique le Bâtonnier, est l’organe suprême en matière d’administration de justice Ohada.

Enfin, le troisième jour, les avocats vont aborder les questions liées au mécanisme bancaire de la sécurisation des investissements. « Pour cette session de formation, nous avons fait appel à un certain nombre des formateurs dont les confrères du barreau de Bruxelles, du barreau de Paris, ceux qui viennent du barreau du Bénin, le bâtonnier du Barreau de Pointe Noire, les confrères qui viennent de la Côte d’Ivoire et du Cameroun. C’est donc ce panel des formateurs qui vont assurer cette session de formation pour laquelle nous voudrions convier tous les avocats de la Rdc, de la République Centrafricaine, de la République du Congo », a souligné le Bâtonnier Coco Kayudi. Il faut dire que les deux barreaux de Kinshasa/Matete et de la Gombe comptent 500 avocats, dont 250 sont attendus de l’ensemble de la RDC à cette formation, outre les avocats des pays frères.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse