Sur initiative de la Banque mondiale: L’ONUSIDA/RDC présent au plaidoyer contre les violences sexuelles

par -
0 397
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Bureau de l’ONUSIDA en République démocratique du Congo a participé du 07 au 09 juillet 2015, à la Conférence Globale organisée par la Banque mondiale sur la Religion et le Développement durable avec un accent particulier sur le renforcement du partenariat avec les Confessions Religieuses afin de mettre fin à l’extrême pauvreté et au VIH/SIDA.

Cette conférence tenue à Washington, a connu la participation interactive de plusieurs acteurs venus de tous les continents et engagés dans la lutte contre les violences sexuelles et le VIH/SIDA.

Des Groupes d’experts de haut niveau ont animé des sessions d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques sur les mécanismes efficaces et les approches innovantes en matière de renforcement du partenariat et de synergie d’entre les Confessions religieuses d’une part et d’avec les Gouvernements et les Partenaires techniques et financiers d’autre part.

Dans son exposé, le Directeur –pays de l’ONUSIDA/RDC, Dr Mamadou Lamine Sakho a fait un plaidoyer de haut niveau et a partagé l’expérience de la République Démocratique du Congo sur l’accélération de la réponse nationale au VIH/SIDA, la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le Genre et l’apport des organisations des Confessions Religieuses. Il a brièvement souligné que, la RDC, pays post conflit, et en voie de développement, reste très exposé aux actes de violences sexuelles et basées sur le Genre et des violations des Droits Humains. Il a présenté les tendances de l’Impact et du progrès programmatique de la riposte nationale au VIH/SIDA, tout en soulignant l’importante contribution des Organisations confessionnelles dans le leadership, le financement et l’offre des services de santé et d’éducation aux populations.

Dr Sakho a reconnu que la synergie d’action et le financement des partenaires techniques et financiers ont permis au pays d’amorcer l’accélération du passage à l’échelle de la couverture des services de dépistage, d’élimination des nouvelles infections chez les enfants et adolescents, du traitement ARV ainsi que des services liés aux Droits Humains. Suite aux défis soulevés, il a formulé quelques recommandations : – mobiliser les dirigeants politiques et communautaires pour l’application des lois contre la violence sexuelle et basée sur le Genre ; – améliorer la coordination multisectorielle et l’harmonisation au niveau national et opérationnel entre les différents acteurs – clé dont les Confession Religieuses, le Gouvernement et les Partenaires au développement ; – renforcer la collecte et l’analyse des données VIH/SIDA et violences sexuelles et basées sur le Genre en vue d’une planification basée sur l’évidence, l’investissement ciblé et le suivi régulier des progrès comportementaux et structurels.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse