Beni: Marie-Olive Lembe appelle la population à ne pas perdre espoir

par -
0 702
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Face à la situation du territoire de Beni, l’épouse du Chef de l’Etat rompt avec le silence. Marie-Olive Lembe Kabila appelle les Congolais tout entier particulièrement les victimes de la barbarie des terroristes ADF dans le territoire de Beni à ne pas perdre espoir. Elle les appelle à avoir toujours confiance en Dieu et de prier pour que cessent toutes ces atrocités.

« Nous sommes encore très peinées. Je m’efforce encore bien qu’endeuillée moi-même. Nous qui sommes encore en vie, nous n’allons pas céder au traumatisme  que cause les terroristes en massacrants nos frères et sœurs sous d’autres cieux, dans notre territoire, pour ne pas continuer à travailler », dit-elle, avant d’ajouter que nous n’allons pas nous décourager. Nous devons continuer à faire ce que nous devons faire pour prouver que nous sommes plus forts en Jésus-Christ. En même temps, nous continuons à prier, nous continuons à avoir la foi, nous continuons à faire confiance en notre Dieu sur qui repose tous nos espoirs pour que ces jours si attendus par nous tous arrive, de telle façon que nous ne connaissions plus jamais de mort causée par les terroristes, ou par le viol ou toutes formes de violences que connaissent certaines personnes dans notre pays.

La journée ville morte respectée à Goma

Massacre sélectif des civils dans le territoire de Beni, les habitants de Goma ont observé une journée ville morte marquée par le dépôt de gerbes de fleurs au stade les volcans et une marche à pied ponctuée par une messe à la paroisse Saint Esprit. Organisée par la société civile du Nord-Kivu, cette journée a paralysé toutes les activités, même la circulation n’était pas habituelle.

A en croire le confrère Marty Da Cruz Olemba, Goma s’est réveillé sous les couleurs de la journée ville morte décrétée par la société civile du Nord-Kivu scrupuleusement respectée, en dehors des trois jours décrétés par le Gouvernement central. Dans les quartiers les plus mouvementés de la ville, rien n’était pressenti comme activités, moins encore l’engouement de vaquer aux activités commerciales quotidiennes. Au cours d’une ronde, dit-il,  il a été constaté que plusieurs boutiques, magasins et édifices publiques n’avaient pas ouvert leurs portes à plus ou moins 95%, en dehors de quelques marchés, alimentations et officines pharmaceutiques longeant la Nationale n°2, moins encore l’avenue du Commerce au quartier commercial de Birere. Les membres de la société civile, les membres des organisations de défenses des droits de l’homme ont déposé quelques gerbes de fleurs en mémoire des victimes du dernier carnage de Rwangoma, où plus des 50 Congolais ont été égorgés par les rebelles ougandais des ADF.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse