Suite aux nombreuses érosions qui la rongent

par -
0 357
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La route de Kimwenza en état de délabrement avancé

La grande route de Kimwenza dans la commune de Mont Ngafula reliant la mission catholique du même nom à l’Université de Kinshasa se trouve aujourd’hui dans un état de délabrement très avancé. Ce, surtout  au niveau de l’arrêt de bus dit Kasaï. Là cette route, de plus en plus impraticable, devient un casse-tête pour les  véhicules et les piétons qui l’empruntent pour se rendre au travail où pour des élèves qui s’en vont à l’école.

Ce phénomène est perceptible depuis le mois de février 2016 car cette obstruction est causée par des érosions créées par le manque de voies de canalisations des eaux de pluies.

Les habitants des quartiers « Kimwenza Mission », « Nganzele » et « Kindele »  éprouvent d’énormes difficultés pour atteindre l’Université de Kinshasa et même plus loin la place Rond-point Ngaba.

Et comme on devait s’y attendre, l’état de délabrement avancé de cette route doit interpeller les autorités de la ville de province de Kinshasa. Notons que le dernier coup de pioche  a été donné à cet endroit depuis le mois de janvier dernier par l’Office des Voiries et Drainage(OVD), mais malheureusement  aussitôt fait à la hâte, aussitôt les eaux de pluies qui ont tombé par la suite ont tout détruit.

Les populations habitant cette contrée se sont mobilisées pour trouver des solutions supplémentaires en plaçant des sacs de sable pour atténuer l’avancement de cette érosion. Nonobstant tout cela, la terre ne fait que se détériorer  continuellement si bien que présentement il n’y a que les piétons qui y accèdent et même les motos n’atteignent plus leurs destinations à cause de cette érosion porte-malheur.

Interrogée sur cette situation,  Madame Norah Bukubi, une habitante du quartier « Nganzele » se plaint : « On en a marre  de ce problème. Nous sommes totalement bloqués. Nous sommes pris au piège il n’y a aucune des routes pour circuler dans cette partie de la capitale. Il n’y a aucune voie d’accès aux quartiers « Kimwenza », « Kindele » et « Nganzele » ni pour quitter ces quartiers pour se rendre au centre-ville. Il faut avoir de l’énergie pour  atteindre la direction dit « Bélair » où malgré la boue, on s’active  à atteindre la grande avenue « By-pass » si ce n’est  l’autre partie de la route Kimwenza, avant érosion.», a fait savoir cet habitant.

A cet effet, soulignons que, les habitants  de ces quartiers ont plusieurs fois interpellés le gouvernement sur les dangers qui les guettent mais en retour aucune solution plausible n’a été donnée à leur revendication.

La balle se trouve maintenant dans le camp des autorités compétentes.

(Gladys Longo/stagiaire UPN. )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse