Suite aux irrégularités ayant émaillé la présentation de la thèse de Matata Ponyo: Mabi Mulumba démissionne de l’école doctorale de l’UPC

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Coup de tonnerre à l’Ecole doctorale évoluant au sein de la Faculté d’Administration des Affaires et Sciences économiques de l’Université protestante au Congo (UPC). A travers une correspondance adressée à M. Ngoy Bolia, recteur de l’Université protestante au Congo, le Professeur Evariste Mabi Mulumba, en sa qualité de  directeur cette Ecole doctorale, a démissionné de ses fonctions. Il dit avoir alerté plus d’une fois et suffisamment à temps, pour évacuer les irrégularités relevées dans le processus conduisant à la défense de la thèse de M. Matata Ponyo Mapon, en rapport avec le respect du règlement académique et de l’Arrêté ministériel portant organisation du 3ème cycle dans les établissements d’enseignement supérieur et universitaire en République démocratique du Congo.

Plus concrètement, Mabi Mulumba rappelle que l’Arrêté ministériel n°175/MINESU/CAB MIN/TMF/EBK-RK3/CPM/2015 du 22/12/2015, portant normes d’opérationnalisation des Enseignements du 3ème cycle dans les Etablissements d’enseignement supérieur et universitaire en Rd Congo a été violé dans plusieurs de ses dispositions.

De 1, le professeur cite la durée conduisant à l’obtention du diplôme de doctorat après l’obtention de celui de DEA. Il est relevé ici le non-respect de la durée conduisant à l’obtention du diplôme de doctorat qui doit être de trois (3) ans au minimum et cinq (5) ans au maximum de la date de l’obtention du diplôme de DEA par le doctorant. Le doctorant Matata a obtenu son diplôme de DEA en janvier 2016 à l’Université de Kinshasa et sa défense publique de thèse a été organisée par l’UPC le 3 février 2018, soit après une période de moins de trois ans exigés par l’Arrêté ci-évoqué.

De 2, au sujet de la composition du jury,  l’Arrêté dont il est question stipule que « Le jury de thèse est constitué du promoteur de la thèse, d’un membre du Comité d’Encadrement, d’un membre extérieur au département, d’un membre extérieur à la Faculté, de trois membres extérieurs à l’établissement. Tous les membres du jury doivent être revêtus du grade de professeur, professeur ordinaire ou encore professeur Emérite. Une fois de plus, cette disposition a été violée dans la composition du jury de thèse de M. Matata Ponyo.

Quant au non-respect du Règlement académique (de 3), la proposition de la composition du jury de thèse soumise à la sanction du recteur en date du 17 novembre  2017 a été de l’initiative du seul Doyen de la FASE, sans concertation préalable avec l’Ecole Doctorale ni avec le Conseil de Faculté. Et Mabi de constater que cette proposition irrégulière a été paradoxalement approuvée par le recteur, ce même 17 novembre 2017.

Il est aussi noté l’absence à l’Ecole Doctorale du procès-verbal attestant la finalisation de la thèse du doctorant signé par le Comité d’Encadrement. « Cette démission marque en réalité notre attachement à l’Ecole Doctorale fonctionnant au sein de la Faculté d’Administration des Affaires et Sciences Economiques, en insistant sur la défense qui doit être la nôtre de la crédibilité de l’UPC, de son Ecole Doctorale et des apprenants sortis de son sein », termine le Professeur Mabi Mulumba.

 

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse