Suite au litige qui oppose les copropriétaires devant la justice: Me Lumeya suspend les travaux au n°311 de l’avenue de la Gombe

par -
0 253
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En sa double casquette de ministre  des Affaires Foncières et de juriste chevronné, Me Lumeya-Dhu-Maleghi a ordonné vendredi 15 décembre la suspension des travaux dans l’enceinte de la parcelle située sur l’avenue de la Gombe n°311 où M. Detoledo Isaac-Claude, un sujet belge est en conflit ouvert avec ses voisins copropriétaires. Depuis quelques mois, les nouvelles constructions érigées par Detoledo attisent la tension.  Comme l’affaire est pendante devant les cours et tribunaux, l’arrêt des travaux doit être observé.

Selon les informations en  notre possession, ce dernier a vendu en 2014, deux appartements au député Edouard et il a été convenu dans l’acte de base qu’il n’y aura ni cession, ni modification du parking commun sans accord de tous les co- propriétaires. Curieusement, en 2017 et sans consultation de toutes les parties, le couple Detoledo Isaac-Claude s’est fait obtenir un avenant au près du cadastre autorisant la création d’une nouvelle parcelle. Le député national Mwangachuchu Edouard, un des copropriétaires s’est dit victime de spoliation de la part de Detoledo. Après le passage du ministre Lumeya, le député s’est réjoui, tout en sollicitant l’implication totale de toutes autorités habilitées afin que justice soit rendue et qu’il soit restauré dans ses droits.

 « Une instruction claire et conforme à la loi donnée au couple Detoledo Isaac-Claude d’arrêter de construire en attendant la décision finale du tribunal », apprend-t-on de la même source. Sur place, Me Lumeya a prévenu qu’en cas d’ajout d’une brique dans cette construction anarchique,  la loi sera appliquée dans toute sa rigueur. Pour maintenir un climat de paix, le patron des Affaires Foncières a convoqué toutes les parties à se présenter à son cabinet de travail.

A haute voix, le député Mwangachuchu Édouard, l’un des copropriétaires de cette parcelle, a exigé la destruction pure et simple de ce bidonville érigé en plein centre ville que M. Detoledo tente de créer autour du bâtiment qu’ils occupent tous. Le député affirme que l’acte posé constitue une superposition des titres. D’après lui, le sujet belge Detoledo a utilisé des voies nébuleuses en créant un autre avenant.

En bon juriste, le ministre veillera à ce que les droits des uns et des autres soient respectés et que cela ne soit pas une occasion indiquée pour donner un mauvais message à tous ceux qui veulent investir en Rdc dans le secteur de l’immobilier. Comme la justice est le dernier rempart, que le jugement qui sera rendu soit exécuté dans le strict respect du contrat signé entre les parties.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse