Suite à une promiscuité dans la zone de santé de Nundu au Sud-Kivu: Le nombre de malades de la tuberculose en hausse

par -
0 1637

Le nombre de malades de la tuberculose connait une augmentation sensible depuis 2017 dans la zone de santé de Nundu située dans le territoire de Fizi, au Sud-Kivu, a déclaré à l’ACP, le médecin  chef de ladite  zone, le Dr joseph Matundaya. D’après ce dernier, les statistiques de cette zone de santé montrent que le nombre de malades est passé de 95 en 2017 à 150 en 2018. Selon lui, cette augmentation est due à l’accroissement et la promiscuité de la population.

En effet, La zone de santé de Nundu a accueilli en moyenne, depuis 2015, 35. 000 réfugiés burundais placés au camp de Lusenda dans le secteur de Tanganyika, territoire de Fizi, indique la source. Ce mouvement de masse a un impact négatif sur des populations qui s’adonnent  à une sorte de négligence de règles d’hygiène.

C’est dans cet optique que le médecin chef de cette zone a demandé aux habitants du territoire de Fizi en général et ceux de la zone de santé de Nundu en particulier d’observer les règles d’hygiène, afin d’éviter cette maladie.

Par ailleurs, une source avait indiqué que le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) a identifié en 2016 plus de 132 000 cas de tuberculose. Environ 8000 personnes parmi ces malades sont infectées par le VIH/Sida et plus de 700 de tuberculose multi-résistante. Ces chiffres ont été donnés samedi 24 mars, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose.

La République démocratique du Congo compte parmi les 30 pays à lourde charge de cette maladie au niveau mondial. Elle est le deuxième pays en Afrique avec une charge élevée.

Face à ce tableau, le Ministère de la santé à travers le PNLT a organisé des manifestations sous le thème : « Recherchons activement les cas manquants de la tuberculose où qu’ils soient ».

Rappelons qu’au mois de mars dernier, la journée mondiale contre la tuberculose était dédiée aux femmes. Une charge leur a été confié notamment de surveiller leurs maris, et leurs  enfants s’ils toussent, de les emmener dans un centre de santé le plus proche.

La tuberculose est une maladie grave ; guérissable lorsque le traitement est bien suivi. Les médicaments sont gratuits.

Visitez les centres de santé, vous y trouverez un personnel formé qui pourra reconnaitre s’il s’agit bel et bien de la tuberculose et vous soigner avec un traitement adéquat », a recommandé le médecin directeur du PNLT, Dr Michel Kaswa Kayomo.

La tuberculose est une maladie contagieuse qui s’attaque habituellement aux poumons, mais parfois aussi à d’autres parties du corps comme les reins, les ganglions et les os.

Autrefois, la tuberculose était souvent mortelle et on lui donnait le nom de « consomption » .De nos jours, le traitement par antibiotiques permet d’en guérir.

Pour la plupart des personnes en bonne santé, le risque de contracter la tuberculose est faible. Ceci induit qu’une bonne alimentation est un moyen de prévention contre cette maladie. Alors  que plusieurs enfants en RDC souffrent de  la malnutrition, ceci va être une porte d’entrée de la maladie.

Pour la petite histoire, en effet, le 24 mars 1882 que le médecin allemand Robert Koch a isolé le bacille de Koch(ou mycobacterium tubercolosis), la bactérie responsable de la tuberculose et qui cohabite avec les humains depuis des millions d’années. Cette découverte lui a valu le prix Nobel de médecine ou physiologie en 1905. La journée du 24 mars a d’ailleurs été déclarée journée mondiale de la tuberculose par l’OMS.

 

Mamie Ngondo

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse