Suite à une maladie virale détectée en Afrique centrale

par -
0 701
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La consommation des poissons pêchés avec des plaies est interdite au Nord-Ubangi

Le Ministre de l’agriculture Emile Mota s’insurge contre toute consommation des poissons pêchés avec des plaies. Il a fait savoir au cours d’un entretien accordée dimanche 24 janvier à Radio Okapi.

Selon la source, Lors de son entretien, Emile Mota indique que la pêche des poissons blessés observés dans la province du Nord-Ubangi est due à une maladie virale détectée en Afrique centrale, « Si un pêcheur attrape un tel poisson, il faut le jeter ou l’incinérer et ne pas le mélanger avec d’autres poissons. Il ne faut pas non plus qu’on consomme ces poissons », a-t-il précisé.

Par ailleurs, c’est depuis plus d’une année que les pêcheurs des territoires de Buta et Aketi dans le Nord-Kivu attrapent des poissons présentant des blessures. Cette pratique est remarquée dans les petits ruisseaux, avec risque de s’étendre sur le Fleuve Congo, a averti le maire de Gbadolite, Egide Nyipingo.

Le ministre affirme que la maladie a été découverte dans les étangs et que le phénomène se présente aussi dans les rivières de l’Ex-Equateur et de l’ex-Province Orientale. « Nos ministères, par les services spécialisés ont constaté que les poissons présentaient des plaies au moment de la pêche. C’est une maladie virale qui est une forme de champignon qui pousse sur le poisson », a expliqué Emile Mota.

 

Il a indiqué qu’une équipe d’experts a été dépêchée en Zambie pour faire diagnostiquer cette maladie. «Une maladie virale n’a pas de traitement direct. Il faut isoler ces étangs où on pêche ces poissons », a prévenu le ministre.​

Le bien fait du poisson frais

Le poisson frais est un aliment très délicieux, et peu consommé dans plusieurs ménages. En République Démocratique du Congo, particulièrement dans la ville province de Kinshasa la plupart des familles consomment des poissons surgelés faute de moyens. Or il est vrai que les poissons frais contiennent beaucoup d’éléments nutritifs que ceux surgelés.

Les pêcheurs de Gbadolite dans la province du Nord-Ubangi attrapent de plus en plus des poissions présentant des plaies à la rivière Ubangi, a indiqué samedi 23 janvier, le maire de la ville, Egide Nyipingo. L’origine de ce phénomène, constaté l’année dernière, n’est pas encore connue.

Il redoute, par ailleurs que cette pratique des pêches, qui a commencé dans de petits ruisseaux, puisse s’étendre sur le fleuve Congo. Face à cette situation, le Ministre de l’agriculture Emile Mota a instruit le service d’hygiène et les pêcheurs à jeter ou à détruire carrément ces poissons.

(Clémence Kilondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse