Suite à une folle rumeur : « Bateki Eglise » La paroisse St Alphonse de Matete pillée

par -
0 1576
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La paroisse St Alphonse de Matete pillée
L’enceinte de la paroisse St Alphonse a été prise pour cible, mercredi dernier, par des pilleurs dont la plupart ont bravé les forces de l’ordre alertées à cet effet. D’autres parmi les assaillants, ont pris plaisir à abuser de la cloche de l’Eglise, se mettant à sonner à contretemps, entre 18h et 20h. Comme conséquence directe, les portes de la paroisse sont restées fermées hier jeudi, contrairement au programme hebdomadaire d’adoration charismatique, qui draine des fidèles. Il nous revient que tout est parti d’une folle rumeur : « bateki Eglise na ba Chinois » (pour dire : l’on a vendu la paroisse aux Chinois). Il s’agit en réalité de l’entrée en exécution d’un contrat entre ladite paroisse et des milieux d’affaires chinois, basé sur la construction de locaux à usage commercial dans l’enceinte de la paroisse. Pareille entreprise est inspirée d’une expérience protestante et salutiste. La finalité envisagée est notamment d’apporter une bouffée d’oxygène aux recettes de l’Eglise. Ceci dans un contexte où cette dernière, en tant qu’institution, subit le contrecoup de la paupérisation des masses.
De Ste Famille (N’Djili) à St Alphonse (Matete) : un besoin de communication
A la paroisse de Matete, la machine à intox a désorienté la population, et les matériaux de construction apprêtés pour la construction ont été emportés. Quand les étapes préliminaires sur le terrain ont amené les conducteurs des travaux à abattre quelques arbres du lieu, la population a vite compris à sa manière que quelque chose se tramait et qui l’échappait. En effet, des témoignages indiquent qu’en voulant exécuter sur son terrain un programme qui a réussi notamment à la paroisse Ste Famille de N’Djili, son alter ego, le clergé de Matete n’a pas apprécié à bon escient la nécessité de communiquer, en amont. Faute de préparer les esprits, le clergé a semé de la méfiance, donnant ainsi raison aux pêcheurs en eau-trouble. Il s’est rendu à l’évidence, bien que tard, que la population qui trouve refuge à l’Eglise, porte ce lieu tel un patrimoine inaliénable. Pour l’heure, les observateurs estiment qu’il s’impose un travail de mise en confiance de la population locale qui, elle, côtoie cette paroisse depuis six décennies jour pour jour.
(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse