Suite à une attaque des bandits armés dans le district de Rubavu

par -
0 1246
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’armée rwandaise menace de faire son entrée en Rdc

C’est depuis le matin du samedi 16 avril 2016 que la Rwanda Defense Forces (RDF) menace de faire son entrée en RD Congo. Les localités ciblées par la RDF sont notamment  Kabagana 1 et Kabagana 2, en Groupement Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo en province du Nord-Kivu.

Officiellement, le Rwanda justifie sa prochaine évasion de la RDC par le droit de poursuite des rebelles et complices de ceux qui ont menées des attaques en District de Rubavu. En effet, entre 0h30 et 1h15 la nuit de vendredi à ce samedi 16 avril, des bandits armés non autrement identifiés ont dirigé des attaques contre la Police et le Camp militaires de Mudende (District de Rubavu au Rwanda), frontalier avec la RDC.

Les assaillants ont réussi à libérer et récupérer plusieurs prisonniers, à brûler un véhicule de la Police et à dévaliser une banque de la place. Ils se seraient retirés en tirant plusieurs coups de feu avant de se volatiliser dans la nature.  Peu après le départ des bandits, la RDF a déployé à Mudende au moins 150 militaire à titre de renfort. Ces derniers se sont immédiatement mis à procéder par un couvre feu, recherchant les criminels dans les maisons des villages frontaliers avec la RDC, mais sans succès.

Pour Kigali, ceux qui ont attaqué Mudende doivent être des FDLR venus de la RDC. C’est pour quoi il faut les y poursuivre et arrêter leurs complices Congolais.  L’annonce du Rwanda de faire l’entrée de ses troupes l’un de ces moments en RDC vient de semer la psychose au sein des habitants du Territoire de Nyiragongo. Cela du fait que depuis plusieurs jours maintenant les effectifs des FARDC ont été sensiblement réduits de la frontière.

La plupart d’éléments du 802è Régiment qui étaient déployés à la frontière ont été relevés pour les Territoires de Masisi et Rutshuru dans le cadre des Opérations contre les FDLR. A l’instant, les populations de Kabagana 1 et 2 ainsi que celles des villages voisins de Kabuye, Kabuhanga et Kitotoma vivent la peur au ventre. Elles redoutent une nouvelle guerre d’agression et d’occupation du Territoire national par le Rwanda qui héberge jusqu’à ce jour les rebelles de l’ex-M23.

C’est pourquoi, au nom de la Population, le CEPADHO alerte toutes les Autorités Congolaises et la Communauté Internationale sur cette nouvelle menace du Rwanda.  Cette organisation attire l’attention du Gouvernement Central et la hiérarchie des FARDC sur la nécessité de protéger notre frontière avec le Rwanda en vue d’empêcher toute éventuelle incursion rwandaise vers la RDC, sous quelque prétexte que ce soit.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse