Suite à plusieurs incendies dans la commune de Kenya

par -
0 597
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’autorité urbaine de Lubumbashi bat campagne contre les bougies allumées la nuit

La radio nationale, dans son journal parlé matinal de ce dimanche 14 février, a annoncé que trois personnes d’une même famille ont trouvé la mort à la suite de l’incendie de leur maison. L’incendie est provoqué par une bougie restée allumée pendant que les gens dans la maison dormaient paisiblement. La bougie allumée est tombée sur des vêtements et autres meubles de la maison et le feu a brûlé des personnes humaines. Outre des cas de mort, il y a des blessés dont la vie est en danger.

A en croire la radio nationale, cet incendie n’est pas un cas isolé car plusieurs autres s’étaient manifestés auparavant dans la même commune causant des dégâts tant matériels qu’humains.

C’est ainsi que l’autorité urbaine de la ville de Lubumbashi sont en train de mener une grande campagne auprès de la population pour qu’elle éteigne les bougies allumées au moment de s’endormir. En lieu et place d’utiliser des bougies, ils peuvent s’éclairer au moyen des lampes torches.

Conséquence inéluctable des délestages

Cette campagne de l’autorité urbaine de la ville de Lubumbashi doit être relayée dans toutes les entités urbaines du pays. Car, cela est dû à la situation de délestage dont sont victimes les Congolais quelle que soit la ville où ils sont domiciliés.

On ne comprend pas comment dans un pays où il y a du courant à revendre que ses citoyens ne puissent pas bénéficier des bienfaits de l’électricité simplement parce que la société d’Etat qui s’occupe de sa production et de sa distribution est foncièrement incapable de fournir du courant électrique de manière permanente à ses usagers. Dans un pays de droit, cette entreprise publique devrait normalement indemniser toutes ces pertes en matériel et en vies humaines. Mais hélas, … tous les procès intentés contre elle n’ont jamais abouti et cela provoque même des traumatismes voire la mort dans le chef des personnes lésées. Nous voulons ainsi faire allusion à l’un de confrères, Ekwalanga pour ne pas le citer, qui est décédé des traumatismes parce que sa fille était électrocutée juste devant sa parcelle et il n’a pas eu gain de cause devant la justice.

Mais, par ailleurs les responsables de cette entreprise publique disent qu’ils ont des problèmes énormes. L’un des problèmes est que l’Etat lui doit une créance estimée à des milliards de Francs congolais, créance qui date depuis des lustres mais qui n’est jamais payée. Selon une information recueillie de bonne source, la société devait bénéficier d’un versement d’au moins un tiers de cette grosse créance dans le cadre du budget de l’Etat 2015. Mais Dieu seul sait si elle en a bénéficié.

Ainsi donc, la population doit être vigilante. Au moment d’aller au lit, d’aucuns doivent prendre bien soin d’éteindre toutes les bougies allumées pour éviter le pire.

C’est révoltant dans le chef des familles éprouvées de perdre des êtres chers pour une situation dont l’Etat est entièrement responsable.

(D.L.  )

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse