Suite à l’insécurité: A Barumbu, la population pour la restauration de l’opération ‘’Likofi’’

par -
0 254
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les habitants du quartier Mozindo  déplorent  la situation d’insécurité générale qui  bat son plein suite à la présence massive des ‘’Kuluna’’,  qui mettent la population en difficulté de se promener le soir ou tard la nuit.

Dans ce quartier, il y a pas moyen de se promener à partir de 18 heures suite aux menaces et autres pratiques. Ils se permettent même de ravir des sacs à main,  a déclaré une habitante du quartier qui a  requis l’anonymat. Les ‘’Kuluna’’ se promènent avec de machettes, des objets  dangereux pour menacer les habitants et les passants qu’ils croisent.

D’ailleurs, ils sont dans tous les coins du quartier où circulent les passants et les habitants pour faire leurs sales besognes. On les retrouve au niveau de l’avenue Itaga, sur le coin du rail, aux arrêts des bus Kasaï-Itaga, dans la commune de Barumbu où ils se positionnent pour arrache de force de sacs à main, trousses et des téléphones auprès de passants.

« Nous sommes mal à l’aise ; on est ne sait plus comment circuler en paix  dans cette commune. Ils nous mettent mal à l’aise », a souligné une vendeuse trouvée au coin de l’avenue Itaga-rail.

Il s’agit, dans leur grande majorité, des jeunes qui ne viennent pas d’autres communes. Ce sont des natifs et tout le monde est étonné de les voir se comporter de la sorte.

Et pourtant, tout le monde avait salué l’opération Likofi (coup de poing), qui avait permis à la population de respirer un peu. Après son interdiction, les choses sont revenues à leur état d’entant, au préjudice de la population congolaise. En plus, la commune de Barumbu est parmi celles dont la Police de proximité était expérimentée. A ce jour, il est difficile de d’en évaluer la pertinence, même si les bailleurs de fonds n’avaient pas lésiné en moyens financiers.  « Nous demanderons au ministre de l’Intérieur de réinstaurer une décision rigoureux que l’opération Likofi pour  mettre fin à cette situation », insiste la population de ce coin de la ville province de Kinshasa.

« Nous fermons nos maisons commerciales et les boutiques à temps, pour éviter de rester sans vendre, parce que les  clients ont peur de passer vers Itaga, pour ne pas être victimes du vol. Nous demandons aux autorités de la police de renforce la police pour améliorer cette situation », explique un vendeur trouvé sur place.

Chose étonnante, les menaces se font devant les témoins et personne n’a le courage de les interdire, ou même d’appelle les numéros d’urgence que la police a laissé dans chaque quartier et commune.

A les en croire, ces gens ont peur d’alerter la police pour ne pas subir les représailles. Raison pour laquelle les autorités doivent agir très rapidement pour remettre la sécurité dans ce quartier qui est proche du centre ville.

 

(Hélène Diamona Lelo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse