Suite à la situation des fraudes massives à Lufu

par -
0 779
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Bientôt une mission d’experts pour produire un rapport-progrès

Tenant compte de la situation des fraudes massives cernées au poste frontalier de Lufu, le Gouvernement avait décidé d’une réunion des ministères et services y opérant pour la mise en place d’une feuille de route des mesures visant à optimiser son fonctionnement. Ainsi, il a été convenu qu’une mission d’experts s’y rende pour produire un rapport-progrès de la mise en œuvre desdites mesures. Lequel rapport sera examiné prochainement dans l’objectif de protéger les opérateurs économiques qui opèrent dans les normes.

Au 19 février 2016, la situation économique et financière sur le plan internationale indique que l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economique (OCDE) a publié les perspectives économiques internationales. Il y est indiqué que la croissance de l’économie mondiale ne sera probablement pas plus rapide en 2016 qu’en 2015, où elle a atteint son plus bas niveau depuis cinq ans, au regard de la faiblesse des échanges et des investissements. En effet, la dégradation des perspectives mondiales est généralisée et concerne aussi bien les économies avancées que les grandes économies émergentes. Concernant spécifiquement la RDC, le Gouvernement, sur base des 28 mesures de mitigation, vise à davantage limiter les effets pervers de ces perspectives sur l’économie nationale.

Sur le marché des matières premières, au 12 février 2016, l’on a observé un retournement de la tendance concernant le cuivre dont le prix à la tonne métrique a gagné 1,22%, en passant de 4.505,00 USD au 11 février à 4.560,00 USD. Le prix de l’or poursuit la hausse, en engrangeant 0,12% la semaine dernière, où l’once s’est vendue à 1.207,00 USD contre 1.205,55 USD. Quant au cobalt, son prix à la tonne métrique demeure à 24.172,19 USD.

Les prix du baril de pétrole sont sujets à d’importantes fluctuations depuis le début de l’année. Après les fortes baisses observées la semaine écoulée, les prix ont sensiblement rebondi au 19 février, de l’ordre de 8,39% à Londres et 9,90% à New York. Les prix s’y sont fixés à 34,10 USD et 31,95 USD respectivement, contre 31,46 USD et 29,07 USD au 11 février. Sur le marché des produits céréaliers, exception faite pour le riz, les prix des autres produits ont rebondi, s’affichant comme suit, au 18 février 2016 : a) 10,91 USD/tonne (-0,73%) pour le riz ; b) 134,93 USD/tonne (+1,31%) pour le maïs ; c) 464,63 USD/tonne (+0,62%) pour le blé.

149,187 milliards CDF

 Au niveau national, disons que le cadre macroéconomique pendant la période sous analyse, atteste une stabilité soutenue, en dépit d’un contexte international marqué par des perspectives moroses. Les principaux indicateurs se présentaient comme suit : Le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,025% (+0,003 point). En cumul, l’inflation a atteint 0,147%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 1,097% pour un objectif de 3,4% ; Le marché de change, au 19 février 2016, est demeuré stable, sur fond de légères dépréciations de 0,19 sur le marché indicatif, et de 0,05% au parallèle. Le taux de change sur les deux segments était à 930,70 CDF/USD et 938,50 CDF/USD, contre 928,94 CDF/USD et 938,00 CDF/USD précédemment ; Les réserves internationales, au 18 février 2016, étaient à 1.361,35 millions USD, couvrant 6,01 semaines d’importations des biens et services ; Le taux directeur de la Banque centrale du Congo resté maintenu à 2% au 19 février 2016, avec une marge positive de 1,09 point.

L’exécution du plan de trésorerie du secteur public renseigne, au 19 février 2016, un solde déficitaire de 111,875 milliards CDF. Cette situation est consécutive à des recettes de 165,902 milliards CDF (53% de réalisations) et des dépenses de 277,777 milliards CDF (92% d’exécution). En cumul annuel, le compte général du Trésor renseigne un déficit de 149,187 milliards CDF.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse