Suite à la décroissance des recettes

par -
0 647
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Gouvernement réfléchit sur  des mesures d’atténuation des impacts budgétaires

Les habitués de la Troïka stratégique

 L’année 2015 est marquée, dès le début, par des baisses continues des cours des matières premières dont dépend étroitement l’économie congolaise. Il s’ensuit des conséquences directes sur le niveau des recettes publiques qui n’ont cessé de décroitre concomitamment. Aussi, pour faire face à cette situation, il a été demandé l’élaboration d’une note stratégique portant sur des mesures d’atténuation des impacts budgétaires de cette situation. Ladite note fera l’objet d’une réunion spéciale de Troïka stratégique en vue de lever des options idoines.

Le Premier ministre a présidé, hier lundi 31 août 2015, de 07 heures 00’ à 08 heures 05’ à l’Hôtel d Gouvernement, la trente-cinquième réunion de l’exercice 2015 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays. C’était en présence du ministre d’Etat, ministre du Budget ; du ministre des Transports et voies de communication, faisant l’intérim du ministre  l’Economie nationale ; du Vice-ministre des Finances ; du Vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo  et du Directeur de cabinet du Premier ministre, rapporteur.

Trois recommandations de la BAD

Concernant la synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 28 août 2015, il faut retenir que la Banque africaine de développement (BAD) a publié un rapport consacré aux femmes et au secteur de l’agriculture en Afrique.  D’après ce rapport intitulé « Empowerment of African Women through Equitable Participation in Agricultural Value Chains », les pays africains devront promouvoir l’autonomisation des femmes, notamment par la voie de leur intégration au niveau des chaînes de valeurs agricoles. Pour cela, la BAD a formulé trois grands domaines de recommandations, à savoir : augmenter le nombre d’agro-entrepreneurs à grande échelle pour faciliter l’accès des femmes au financement et à la formation ; améliorer la productivité des femmes en faisant qu’elles deviennent des copropriétaires ; et accroître l’accès des femmes aux marchés par la production et la commercialisation des produits destinés à usage féminin.

Concernant la RDC, il est à noter que dans le cadre de la mise en place en cours des parcs agro-industriels sur le territoire national, il est développé une stratégie spécifique visant la promotion de l’entreprenariat féminin. Au 27 août 2015, le prix du cuivre a franchi le plancher de 5.000 USD. En effet, la tonne métrique du métal rouge s’est vendue à 4.958,0 USD, perdant ainsi 0,96% de sa valeur, par rapport au 5.102,50 USD d’une semaine avant. Pour ce qui est de l’or, après deux semaines d’embellie, son prix a de nouveau entamé la tendance baissière. L’once s’est échangée à 1.119,0 USD contre 1.147,70 USD, soit un recul de 2,50%. S’agissant du cobalt, son prix poursuit son maintien à 30.002,08 USD.

Les produits pétroliers, à la date du 28 août 2015, ont enregistré des hausses substantielles de leurs prix sur les deux marchés. A Londres, le baril est passé de 46,41 USD à 49,91 (7,54%) ; et sur le marché de New York, il a rebondi de 40,24 USD à 45,25 USD (12,45%). Les prix des produits agricoles ont, quant à eux, affiché des baisses  sur toutes les principales spéculations suivies, comme suit: a) riz : 11,23 UD/tonne (-4,39%) ; b) blé : 485,00 USD/tonne (-3,84%) ; c) maïs : 133,46/tonne (-1,82%).

Au niveau national, il est observé des tendances stables de principaux indicateurs macroéconomiques, de manière suivante : Le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,013% (-0,002). En cumul annuel, le taux d’inflation a atteint 0,453%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent  à 0,674% pour un objectif de 3,5% ; Le marché de change, au 28 août 2015, est resté stable, avec une légère dépréciation de 0,11% sur les deux segments, affichant des taux de change de CDF 933,00/USD au parallèle, et CDF 926,48/USD à l’interbancaire ; Les réserves internationales, au 27 août 2015, sont à 1.592,96 millions USD, équivalent à 6,57 semaines d’importations des biens et services ; Le taux directeur de la Banque centrale du Congo reste à 2%. Le compte général du trésor présente, au 28 août 2015, un déficit de 115,62 milliards CDF, provenant des recettes de 218,25 milliards CDF, et des dépenses de 333,87 milliards CDF. En cumul annuel, le compte général du Trésor affiche des marges positives de 58,17milliards CDF.

Dossiers spécifiques

Au sujet de la situation de la paie, le communiqué de la Troïka stratégique renseigne qu’au 27 août 2015, la paie du mois a été exécutée à 85%. En ce qui concerne les territoires bancarisés, les banques intervenantes projettent la clôture des opérations de paie avant la fin de la semaine en cours. Poursuivant le processus de bancarisation, le ministère du Budget a bancarisé plusieurs services et primes jadis payés par attestation.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse