Suite à la conjoncture internationale morose: La Rdc revoit son taux de croissance économique à la baisse (il passe de 6,9% à 5,3%)

par -
0 653
Une vue de vendeuses dans un marché à Kinshasa
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme chaque lundi, le Premier ministre a présidé à l’Hôtel du Gouvernement la vingt-huitième réunion de l’exercice 2016 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays. C’était en présence de tous les habitués dont le ministre d’Etat, ministre du Budget ; Le ministre des Transports et voies de communication, faisant l’intérim du ministre de l’Economie nationale ; Le ministre des Finances ; Le Vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) et le Directeur de cabinet du Premier ministre, rapporteur. Selon un communiqué rendu public à cet effet, cette réunion a fait l’évaluation des recommandations de la réunion du 20 juin 2016, la synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 01 juillet 2016 et les dossiers spécifiques.

Disons que cette réunion s’est tenue, dans un contexte national, caractérisé par le taux de croissance économique estimé pour l’année 2016 sur base de réalisations cumulées de production à fin mars 2016, qui se situe à 5,3% contre des projections de 6,6% et de réalisations de 6,9% en 2015. Concernant le cadre macroéconomique, les indicateurs macroéconomiques ont affiché les tendances suivantes, il importe de souligner que le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,212% (+0,113 point). En cumul, l’inflation a atteint 1,112%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent  à 2,23% pour un objectif de 4,2%.

De même, le taux de change du franc congolais par rapport au dollar des Etats-Unis a enregistré une dépréciation de 0,8% sur le marché indicatif, et de 2,0% au parallèle au 29 juin 2016. Le taux de change y était respectivement de 1.032,00 CDF/USD et de 1.023,37 CDF/USD. Les réserves internationales, au 28 juin 2016, étaient à 1.173,48 millions USD, couvrant 5,18 semaines d’importations des biens et services. Le taux directeur de la Banque centrale du Congo demeure à 2% à fin juin 2016, avec une marge positive de 0,382 point. Il importe aussi de préciser que le compte général du Trésor à fin juin affiche un déficit un déficit de 95,641 milliards CDF contre une programmation de 70,029 milliards CDF. Cet état résulte des recettes  de 220,853 milliards CDF et aux dépenses de 316,493 milliards CDF. En cumul annuel, le compte général du Trésor affiche un déficit de 227,329 milliards CDF.

Des conséquences néfastes attendues au niveau international

Abordant la synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 01 juillet 2016, la Troïka constate qu’au niveau international, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne devrait avoir, selon les analyses de nombreuses institutions spécialisées, notamment le FMI, des conséquences néfastes sur les marchés financiers, et impacter négativement l’économie européenne et mondiale.

En Afrique, la Banque mondiale a noté la faiblesse de performance de près de la moitié des économies dans la définition des politiques en faveur du développement et de la réduction de la pauvreté. Aussi, dans le contexte de la basse conjoncture économique internationale, les gouvernements sont conviés à mettre en œuvre des politiques adéquates pour soutenir une croissance économique plus inclusive.

Au 29 juin 2016, le prix de la tonne métrique cuivre a rebondi de 4,15%, se situant à 4.777,00 USD contre 4.586,50 USD au 22 juin 2016. Le cours de l’or a également connu une hausse, de 3,96% ; l’once s’étant échangée à 1.319,26 USD contre 1.269,04 USD une semaine avant. Le prix de la tonne métrique du cobalt est resté à son niveau d’il y a 5 semaines, soit 24.392,94 USD.

Sur le marché des produits pétroliers, au 29 juin 2016, il est encore noté une divergence dans l’évolution du prix du baril sur les deux marchés. En effet, à Londres, le prix du baril a baissé de 0,02% ; tandis qu’à New York, il est enregistré une hausse de 3,59%. Ainsi, sur les deux marchés, le baril s’est vendu respectivement à 49,99 USD et 49,27 USD contre 20,00 USD et 47,56 USD au 22 juin 2016. Les prix de principales céréales sont en baisse, exception faite pour le riz. Au 29 juin, les prix suivants y étaient observés : 11,17 USD/tonne (+1,64%) pour le riz ; 136,95 USD/tonne (-5,22%) pour le maïs ; et 429,50 USD/tonne (-6,38%) pour le blé.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse