Suite à la catastrophe du 03 et 04 janvier derniers à Kinshasa: Ramazani Shadary préside la réunion de la commission gouvernementale ad hoc

par -
0 187
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Quarante-quatre morts dont les frais d’enterrement ont été totalement pris en charge par le Chef de l’Etat, tel est le bilan provisoire officiellement annoncé ce week-end par la commission   gouvernementale ad hoc, mise sur pied pour assister les sinistrés  de la dernière pluie et prendre des mesures préventives face à l’imminence de nouvelles inondations au regard de l’abondante pluviométrie qui devrait aller jusqu’au mois de mars prochain.

Présidée par le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, cette commission qui comprend 14 ministères concernés par le caractère transversal de la catastrophe naturelle  du 03 au 04 janvier dernier s’est réunie samedi pour la première fois au cabinet de l’intérieur.   Tous les aspects liés aux  causes et conséquences de cette tragédie  ont été abordés par les membres de la commission parmi lesquelles le Vice-Premier ministre  et ministre des Transports, le ministre d’Etat de relations avec le parlement, ainsi que d’autres ministres concernés présents sur le lieu. A la fin de la réunion, Félix Kabange Numbi, ministre de l’Aménagement du territoire et porte-parole de la commission a indiqué qu’effectivement le gouvernement s’est réuni en sa 7ème réunion ordinaire ce vendredi 05 janvier 2018 où il a passé en revue la situation, particulièrement ce qui s’est passé à Kinshasa, les inondations qui ont eu comme conséquence la perte en vies humaines.

« Près de 44 personnes, c’est encore le bilan provisoire, même s’il y a eu des corps qui ont été pris dans le courant… Il fallait réfléchir sur les priorités, en l’occurrence l’assistance aux personnes sinistrées ainsi que les enterrements pris en charge par le président de la République et le Gouverneur de la ville province de Kinshasa. Mais nous devons descendre sur terrain pour faire des visites et travailler sur les activités de prévention et de réparation », dit-il, avant d’insister sur le fait que la pluviométrie allait rester abondante jusque fin mars.

Et de renchérir que nous avons travaillé au sein de la commission ad hoc sur d’autres questions, notamment la situation qui a prévalu le 31 décembre 2016 et la commission ad hoc présidée par le VPM Emmanuel Ramazani Shadary. Il a promis que sa commission rendra compte incessamment au gouvernement étant donné qu’il y a certaines priorités auxquelles le gouvernement doit se focaliser. Ce n’est qu’une commission ad hoc, les points sur lesquels nous travaillons seront transmis au Gouvernement. Dès ce lundi, la commission chargée de l’aménagement va descendre sur le lieu. Cela ne va pas dire qu’il n’y aura plus d’inondations, qui existent à travers le monde, mais nous allons atténuer les impacts.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse