Suite à la cabale montée contre le bourgmestre

par -
0 949
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Comité communal de sécurité de Maluku démasque les fauteurs de trouble

Le Plateau de Batéké est souvent déchiré par des conflits coutumiers, lesquels sont à la base de troubles à l’ordre public. Pour rétablir de l’ordre, le Gouverneur de la Ville province de Kinshasa a diligenté la Commission urbaine des conflits coutumiers. C’était par son ordre de mission n°SC/0104/BGV/CA/JBM/2015 du 29 avril 2015. La commission a eu pour mission de statuer sur les conflits coutumiers des groupements Yuo et Mongata et ce, sur demande du bourgmestre de la commune de Maluku, M. Papy Epiana Nzamu.

Il ressort du rapport de cette Commission qu’après avoir auditionné toutes les parties concernées, une recommandation a été faite aux prétendants d’aller s’entendre dans les 48 heures. Ceci pour pouvoir proposer un seul chef pour chacun desdits Groupements, sachant bien que tous les candidats étaient des ayant-droits coutumiers du Groupement ciblé.

Les conclusions de la commission

Etant donné que les parties en conflit n’avaient pas trouvé solution dans le délai leur accordé, ladite Commission était obligée de procéder à la délibération. C’est ainsi qu’après débat et délibération, la Commission s’est prononcée par la voix de son président, M. Mundjana Nkie, pour les conclusions ci-après : (Pour le Groupement Yuo, M. Mbumba Iku était proclamé Chef de Groupement ; Pour le Groupement Mongata, M. Izu Mbamu Raphaël).   Il sied de noter que les intéressés ont été notifiés par le Gouverneur de la Ville de Kinshasa (Cfr. sentences arbitrales n°SC/1092/BGV/CA/JBM/2015 et n°SC/1093/BGV/CA/JBM/2015 du 08 Juillet 2015).

Pendant que la population de Maluku se réjouissait de voir le calme revenu sur l’ensemble du Plateau, sur dix chefs de Groupements que compte la commune de Maluku, deux parmi eux à savoir, MM. Iba Misuru David et Labi Mbama, profitant de leurs qualités respectivement de Sénateur honoraire et de Député provincial copté de la Ville de Kinshasa, vont se permettre de mettre en cause les résolutions de la Commission Urbaine d’Arbitrage des Conflits Coutumiers ; et de convoquer des réunions clandestines à Mbankana pour inciter les candidats malheureux à la révolte et à la haine à cause de leurs ambitions politiques démesurées.

  1. Labi Mbama, chef de Groupement Mbankana s’est permis, en sa qualité de chef de Chefferie et de député provincial de Kinshasa, de désigner et d’investir l’un des candidats malheureux du Groupement Yuo. Il s’agit de M. Matuala Camille, chef dudit Groupement, foulant ainsi au pied la résolution de la Commission d’arbitrage et la sentence de l’autorité urbaine. Cette situation a créé la psychose et la désolation au sein de la population, à telle enseigne qu’il y a eu crépitement d’armes dans la contrée.

Par ailleurs, M. David Iba Misuru, chef de Groupement Bu, de retour du Gabon, a amené un dépliant initié par un chef de Chefferie de ce pays, pour intoxiquer son compagnon de lutte, Labi Mbama de Mbankana. C’était pour s’imposer en tant que chef de chefferie. Et pourtant il n’existe aucun texte juridique reconnaissant une quelconque chefferie dans la ville de Kinshasa, mais seulement des Groupements incorporés. L’arrêté ministériel n°082/2006 du 03 Avril 2006, du ministre de l’Intérieur, Sécurité et Décentralisation portant reconnaissance des chefs de Groupements incorporés dans la Ville de Kinshasa, en fait foi.

Ces chefs de Groupements, pour tromper l’opinion, ont publié un article dans un journal local, jeudi 3 septembre 2015. Que de propos mensongers, diffamant le Bourgmestre de Maluku.

Comme preuve, à Kingankati, c’est M. Munkani Nguene Antoine qui est le chef de Groupement et non M. Mudi Ferdinand dont la photo est exposée dans ce journal en qualité de chef dudit Groupement. D’ailleurs, la Commission Urbaine d’Arbitrage des Conflits Coutumiers qui avait proclamé la victoire de M. Munkani Nguene à l’époque, était dirigée par M. David Iba Misuru, signataire du rapport ayant conduit à la prise de l’Arrêté Ministériel n°0114 du 22 Août 2011 le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, portant reconnaissance de M. Munkani Nguene en qualité de chef de Groupement de Kingankati, notifié par la lettre n°SC/1744/BGV/DIRCAB/PLS/2011 du 08 septembre 2011 du Gouverneur de la Ville de Kinshasa ; et celle n°301/MPSD/CAB-MIN/MM/ANSE/2011 du 15 septembre 2011 du ministre Provincial de la Population, Sécurité et Décentralisation. Cela va sans dire que l’installation officielle par l’Autorité Municipale des Chefs coutumiers officiellement reconnus n’est qu’une conséquence administrative logique et non l’ingérence dans les affaires coutumières. Donc, c’est à tort que le Bourgmestre de Maluku M. Papy Epiana est diabolisé. Quant à sa relation avec les chefs coutumiers, l’autorité municipale est resté serein dans ses propos, « tout est en parfaite relation ».

(Célestin Mboma)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse