Succession de Kombo Nkisi: Samy Badibanga ticket « UDPS et Alliés »

par -
0 1128
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les députés face à leur responsabilité

  • Douze candidats, tous de l’UDPS et Alliés se sont manifestés pour briguer la 2ème vice-présidence de l’Assemblée nationale, succédant à Timothée Kombo Nkisi. Il s’agit de Musuasua Corneille, Toussaint Alonga, Mwela Emmanuel, Papy Niango, André Paluku, Serge Mayamba, Remy Masamba, Basile Olongo, Mbuyi Mamba, Benjamin Muamba, Samy Badibanga et GuilainTshibala
  • Mais au regard de la procédure et du bon sens, c’est Samy Badibanga Ntita qui a la faveur des pronostics. Il a été désigné par ce Groupe parlementaire. Le Rapporteur adjoint du Groupe «  UDPS et Alliés », Ambatobe Nyongolo, élu de Fizi au Sud-Kivu  l’a révélé à la presse, affirmant que d’autres candidats en lice n’ont aucun mandat du Groupe

A la chambre basse du Parlement congolais, le Président du Groupe parlementaire UDPS et Alliés Samy Badibanga vient d’être désigné afin comme candidat de cette plateforme dans la guerre de succession à Timothée Kombo Nkisi.

Après la décision du Président Aubin Minaku, rendue en quatre articles, le 9 juin 2016, portant élection au poste du deuxième vice-président membre du Bureau de l’Assemblée nationale, la course est engagée sur  la dernière trajectoire. Douze candidats, tous de l’UDPS et Alliés se sont manifestés. Il s’agit de Musuasua Corneille, Toussaint Alonga, Mwela Emmanuel, Papy Niango, André Paluku, Serge Mayamba, Remy Masamba, Basile Olongo, Mbuyi Mamba, Benjamin Muamba, Samy Badibanga et GuilainTshibala.

Douze prétendants, un mari

Mais face à ces douze prétendants, un mari, le Rapporteur adjoint du Groupe parlementaire UDPS et Alliés,  Ambatobe Nyongolo, élu de Fizi au Sud-Kivu, a révélé la volonté du groupe.

« Je suis venu accompagner notre candidat. C’est l’honorable Samy Badibanga Ntita ». Et de renchérir : « Nous nous sommes réunis depuis hier. Le communiqué est passé à travers la RTNC 3 et autres, afin que tous les membres du Groupe parlementaire UDPS et Alliés sachent qu’il y a une élection, à l’issue de laquelle il sera procédé à l’élection du candidat du Groupe parlementaire UDPS. A l’issue de cette réunion, nous avons jeté notre dévolu sur Samy Badibanga comme ticket du Groupe ».

A la question de savoir si ce choix n’était pas porteur de contestations, le Rapporteur adjoint du Groupe parlementaire UDPS et Alliés,  Ambatobe Nyongolo affirme : « il y a avait 7 candidats. Et c’est Samy Badibanga qui a été élu », a-t-il coupé court, reconnaissant que le Règlement intérieur du Parlement donne droit à tous de postuler… « Quant à nous, c’est Badibanga  qui est reconnu comme candidat du Groupe parlementaire. Les autres dont on parle, ont évolué en solo. La majorité des membres de notre Groupe parlementaire ont jeté un dévolu sur lui. Et comme le Bureau doit tenir compte des forces en place à l’hémicycle, la 2ème Vice-Présidence revient de droit au groupe UDPS et Alliés. Et ce Groupe a son ticket, c’est Samy Badibanga », insiste-t-il.

Ce n’est pas une affaire tribale

Mais qu’en est-il d’un remplaçant Ne Kongo par un Ne Kongo ? Le Rapporteur adjoint du Groupe parlementaire UDPS et Alliés,  répond : « Ce n’est pas une affaire de provinces. Nous sommes dans une structure hautement politique. Et depuis le début de cette législature, c’est Samy Badibanga notre ticket. Nous lui avons encore réitéré notre confiance. C’est le moment de corriger les choses », a-t-il conclu.

Contrairement à ceux qui croient qu’au groupe parlementaire UDPS et alliés, le consensus semble être difficile à trouver, en dépit des réunions qui se succèdent pour chercher le compromis, le choix est donc clair. Bien qu’aucun candidat ne semble être prêt à lâcher prise.

Pour rappel, le député UDPS Timothée Kombo Nkisi, 2ème Vice-président de l’Assemblée nationale  a tiré sa révérence, le jeudi 14 avril 2016, à 9h15, à l’hôpital Pont royal de Paris à l’âge de 86 ans. Il a été  inhumé dans son fief électoral de Madimba, dans le territoire qui porte le même nom, dans la province du Kongo Central.

La campagne électorale qui ne prendra qu’une journée unique est prévue pour le lundi, 13 juin prochain.Et le mardi 14, ce sera l’élection proprement dite. A l’Assemblée nationale,  on rassure qu’à la clôture de la session qui intervient le mercredi 15 juin courant, le bureau Minaku affichera complet.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse