Ste Trinité de Matete: L’abbé Robert Kimungu salue l’engagement cinquantenaire de Papa Eluku

par -
0 361
La procession après la messe d’action de grâce (ph tiers)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A la paroisse Ste Trinité de Matete, la grande paillote a été dédiée à Papa Berthold Eluku.  Une messe d’action de grâce a eu lieu à l’occasion, dimanche 5 février dernier. L’exhortation du jour a été tirée de l’évangile de Matthieu 5, 13 à 16. L’abbé curé Robert Kimungu a béni ce lieu, puis dévoilé l’écriteau de la paillote. Une particularité car au Congo, et suivant une triste tradition, l’hommage est rendu quand l’intéressé vient à rompre le contrat avec le monde des vivants. Par cette marque de reconnaissance, l’église salue à sa manière le modèle d’engagement laïc et la constance dont a fait montre cinq décennies durant, ce fidèle doublé de secrétaire paroissial. La messe a été placée sous le signe d’un extrait du Magnificat : « Molimo mwa ngai mokumisi Nzambe wa ngai, zambi asali ngai mambi manene » (traduire : Mon âme exalte le Seigneur, parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses ». Une réception a suivi en la salle Rejette De Winter, où l’assistance a remis des cadeaux au couple bienheureux.

Quid du fervent fidèle catholique Berthold Eluku

Il a vu le jour au village Bayaya II, secteur de Djonga, territoire de Lomela dans l’actuelle province de Sankuru, le 12 octobre 1941. Fils de Nsala Ekanga Iyeya et Tshaka Ilonge, il est le cadet d’une famille de trois enfants. Il est orphelin de mère dès l’âge de huit ans. Son père le confie, peu après, à l’internat des prêtres de Dikungu Tshumbe Sainte Marie. Au regard de sa vocation à recevoir les sacrements, il est placé sous le parrainage du couple Kanga Théodore(et maman Kahambwe Josephine), lequel va l’encadrer dans l’éventail de formations y relatives. Il est baptisé le 23/2/1954, et la confirmation, le 7/3/1955. Le mariage religieux avec sa conjointe, Marie Ambayengandji intervient le 5/4/1960.

Après ses études, son homonyme le père Berthold, alors inspecteur scolaire, l’embauche comme moniteur d’école, entre 1958 et 1964. En cette année-là, il dépose définitivement la craie blanche et rejoint à Kinshasa, un ami d’enfance, Otshudi Djemba Joseph Fidèle. Celui-ci était pendant ce temps, étudiant à l’université Lovanium, logé au camp des étudiants mariés dans la commune de Lemba. Berthold Eluku veut bien demeurer un fidèle proche de son église. Pour ce faire, il se fait présenter la paroisse St Augustin de Lemba, où il intègre aussitôt la Légion de Marie. C’est là qu’il découvre le couple Kanyinda.

En 1966, il achève une formation en sténodactylographie et, en octobre de la même année, est engagé aux Plantations Levers au Congo, PLC, secrétaire chargé de licence d’importation au département de douane. Le 3/5/1969, il est engagé en qualité de comme secrétaire, à la Compagnie cotonnière congolaise qui sera débaptisée pour devenir, sous la zaïrianisation : «Cultures et Elevages du Zaïre », CELZA. Et à l’heure actuelle CELCO. Il attend de cette société sa mise à la retraite officielle.

De 1966 jusqu’en 1969, il suit la formation des animateurs pastoraux à St Alphonse de Matete. Il devient vice-président de la Commission des vocations et liturgie, sous la direction de feue la sœur Bernadette. Il intègre dans la même période en qualité de membre, la Commission des Catéchètes.

Une vie au service de l’Eglise

Tshumbe Ste Marie (1954-1964) : baptême le 23/2/1954 à Dikungu, Tshumbe, Ste Marie ; Confirmation le 7/3/1955 à Tshumbe, Ste Marie ; Mariage le 5/4/1960 à Dikungu, Tshumbe, Ste Marie ; Légionnaire à Tshumbe, Ste Marie.

Kinshasa, Ste Alphonse (1966-1971) : Vice-président commission des vocations ; membre de la commission de catéchèse ;  Nkumu (servant); annonciateur.

Kinshasa, Ste  Trinité (1971 à nos jours) : Animateur ; mokambi faisant fonction ; commission des mabota (couples) ; catéchèse ; œcuménisme ; moyangeli (animateur principal)  de Communauté ecclésiale vivante de base, CEVB ; secrétaire paroissial.

Le 10 juillet 1971, le couple Eluku sur suggestion du R.P François Overlaet, alors curé doyen de St Alphonse, vient habiter au quartier Debonhomme sur le site nouvellement acquis par le Cardinal Malula, dans la perspective de l’érection d’une paroisse. C’était afin d’assurer la garde de la concession nouvellement acquise et de s’occuper de la pastorale ensemble avec les couples Makaya et Bambi.

L’histoire retiendra que Tata Eluku a demandé et obtenu de Tata Makaya le transfert du présidium de la Légion de Marie de la parcelle de ce dernier à la concession paroissiale. Le 30/12/1975, Ndeko Rejette De Winter, professeur au lycée Molende, vint habiter la parcelle de M. Christian Van Lierde, juste à côté de la concession paroissiale.  C’est ainsi que Tata ELUKU, sur recommandation du R.P. Alphonse ISEBAERT ira l’intéresser aux activités pastorales. A partir de ce moment, Ndeko REJETTE s’intégra totalement à la communauté en contribuant à sa bonne marche et à son devenir.

Peu après, le R.P. Joseph DE LAET (Buffalo) Vicaire à St Alphonse de Matete, se consacrera à la communauté Des Marais en tant que Prêtre-Animateur.

Décorations diverses

1979: brevet de mérite civique par la Chancellerie des Ordres nationaux du Léopard ; 1986: diplôme de Jubilé d’argent des Noces (25 ans) par le Vénérable Joseph Albert. Cardinal MALULA ; 1995: diplôme de fidélité à l’annonce de l’Evangile par le Vénérable Frédéric Cardinal ETSOU ; 2000 : attestation des pionniers de la paroisse Ste Trinité de Matete ; 2002 : brevet de participation à l’Institut des familles et des couples ; 2006 : certificat de participation à la session catéchétique ; 2009 : brevet de participation à l’Opération ‘’grotte mariale’’ à la paroisse Ste Trinité de Matete

; 2010 : diplôme de Jubilé d’Or des Noces

(50ans) par sa Sainteté le Pape

Benoit XVI ; 2015 : attestation de participation à la session de formation des secrétaires paroissiaux de l’Archidiocèse de Kinshasa.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse