Spoliation du site de Kimbondo sans fil à Mont Ngafula: Le Gouvernement se lance dans une guerre contre les occupants illégaux

par -
0 346
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Une Commission ministérielle mixte ce vendredi sur terrain  pour la    vérification des titres fonciers

Le Gouvernement congolais s’en va-t’en guerre contre tous ceux qui spolient les sites et biens appartenant à l’Etat.  Cette question lui préoccupe au plus au point qu’il en a fait son cheval de bataille. Pour remettre l’Etat dans ses  droits, une commission interministérielle composée des ministres  des affaires foncières, de l’urbanisme et habitat, de l’aménagement du territoire et rénovation de la ville ainsi que des affaires coutumières a effectué lundi, une mission d’inspection sur le site de Kimbondo San Fil dans la commune de Mont Ngafula , un site parmi tant  de sites spoliés de la capitale Kinshasa  . Au cours de cette visite, cette commission a fait constat malheureux d’envahissement anarchique de cette concession appartenant à L’Etat congolais. Elle  a été surprise de voir que de maisons  de l’Etat  sont occupées illégalement par des particuliers, des parcelles morcelées, spoliés  et vendus   sans autorisation . Une dizaine de  bornes en fabrication ont  même été  trouvées sur place dans cette concession, une véritable anarchie dans cette réserve  foncière  qui laisse comprendre que certaines personnes se croient au dessus de la loi et de  l’Etat.  Après la visite de ce site de  près de 149 villas, la commission interministérielle  qui après avoir constaté ce désastre, a décidé de diligenter une opération  d’identification de tous les occupants de cette concession en vue de  savoir si les occupants dudit site sont dans la légalité ou pas . Pour le ministre  des affaires foncières   qui faisait  partie de la commission, il est hors de question  d’accepter que les gens sans titres puissent  s’accaparer de biens appartenant à l’Etat .  Maitre Lumeya Dhu Maleghi  déclare que le gouvernement  va mener  une guerre sans pitié  contre les occupants anarchiques dans la ville de Kinshasa. D’après le patron des affaires foncières,  ce site va servir d’exemple avant d’ajouter que le gouvernement est  déterminé à mettre fin à la spoliation observée  en République Démocratique du Congo.

De son côté, Félix Kabange Numbi a  estimé  que  tout ce qui s’est fait comme travail dans ce site de Kimbondo  est  complètement illégal. Le ministre de l’aménagement du territoire a martelé sur l’urgence  de  retrouver  les 149 villas dans  leur état de départ. Il explique que pour le morcellement d’abord  il faut qu’on vérifier les titres, pour chaque morcellement il faut qu’il y ait un plan d’aménagement  , ce sont des parcelles d’un hectare  et demi , de deux hectares et   de trois hectares  et dans l’état actuel de choses lorsque vous êtes déjà dans un hectare et demi,  c’est plus de dix lots  dans le morcellement et la loi dit que quant c’est plus de dix lots pour ce morcellement il faut un plan d’aménagement signé par le ministre d’aménagement du territoire a rapporté Felix Kabange Numbi qui pense que le gouvernement est en face d’une série des hors la loi  qui ont agi contre la loi , et  l’Etat est en  droit de faire appliquer la loi a-t-il insisté devant les cameras  . L’Etat congolais est un Etat de droit, voila pourquoi cette commission interministérielle  a décidé de passer par la première étape, c’est-à-dire par le contrôle des titres a renchérit le ministre de l’urbanisme et habitat  qui rappelle que  Ceux qui ont fait le morcellement n’ont pas qualité. Pour lui,   il est important de faire l’état de lieu,  avant que  de  grandes décision  tombent .  A propos de  deux chefs coutumiers se disputent le contrôle du  site.  le ministre de l’aménagement du territoire et rénovation de la ville  fait comprendre que   la terre appartient à l’Etat, la ville  de Kinshasa est lotie et  le lieu  où nous sommes a été déjà loti par conséquent aucun chef coutumier n’a le droit d’aliéner   cette terre . la visite d’inspection dans ce site de Kimbondo San Fil est une démarche et une initiative du ministre de l’urbanisme et habitat qui sur le même il ya un mois ,Joseph Kokoniangi a expliqué à la presse qu’il  était très attristé  de constater que l’Etat est en train d’être spolié, c’est ainsi qu’il avait pris cette initiative d’inviter ses collègues  afin qu’ils viennent constater  avec lui l’amertume que nous vivons . Lle patron de l’urbanisme se dit content  d’avoir vécu avec ses collègues ministres  qu’il aient vu cette catastrophe dans le site de Kimbondo San fil .

Il affirme qu’il est d’accord avec ses deux collègues pour que les décisions fortes soient prises afin de stopper cette spoliation. Joseph Kokoniangi  déclare que  personne peut dépasser l’Etat, il rassure que l’Etat va rentrer dans ses droits.  On doit finir une fois pour toute l’affaire de ce site  a affirmé le ministre de l’urbanisme et  habitat, le professeur Joseph Kokoniangi .

Etant des hommes d’action comme le chef de l’Etat Son Excellence Joseph Kabila Kabange  , Joseph Kokoniangi, Lumeya Dhu Maleghi et Guy Mikulu étaient de nouveau sur ce site mardi pour installer la commission mixte qui aura  comme mission de vérifier les titres de tous les occupants de cette concession  .  Dans cette même lancée , un terrain d’entente a été trouvé entre la commission interministérielle et  tous les chefs coutumiers de ce coin qui ont accepté la proposition ministérielle  de cesser tous les travaux   exécutés dans ce site , et se sont portés garants de la surveillance du lieu  . Selon le Ministre  Joseph  Kokoniangi , une commission mixte sera monté ce vendredi pour le contrôle de tous les occupants . Cette commission mixte  qui portera la lumière sur ce dossier est constitué du ministre de l’urbanisme et Habitat Joseph Kokoniangi ,des affaires foncière Lumeya Dhu Maleghi , des affaires foncières Guy Mikulu et de l’aménagement du territoire et rénovation de la ville Felix Kabange Numbi . Apres le contrôle,  le ministre de l’urbanisme et Habitat, son excellence Joseph Kokoniangi  signera un arrêté portant les 149 villas du site de Kimbondo  au patrimoine de l’Etat Congolais.  Il sied de signaler que Ce site  appartenait jadis aux colonisateurs blancs  qui après leur départ l’ont laissé à l’Etat congolais qui en est désormais bénéficiaire selon la loi .

 

(Crhioni Kibungu)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse