Spoliation du site Cecomaf des maraichères: Joseph Kokonyangi met fin à l’anarchie

par -
0 283
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministre de l’Urbanisme et Habitat  est descendu hier mardi sur le site Cecomaf, dans la commune de Ndjili, pour mettre  fin aux désordres liés à la spoliation  et à  la vente illégale des terrains appartenant  aux  femmes maraichères.  Cette étendue  qui contient plusieurs hectares   des terrains des champs,   est occupée depuis des années par les femmes maraichères qui cultivent des légumes et autres pour nourrir leurs familles et nouer ainsi les deux bouts du mois. Joseph Kokonyangi  qui combat depuis son avènement à la tête de ce ministère toute sorte de spoliation  que ça soit dans le domaine public ou privé, a tenu lui-même à   faire le déplacement de ce site pour se rendre compte de cette situation en vue de mettre une fois pour toute un terme à cet état des choses malsain et surtout  remettre les maraichères dans leurs droits. Homme de justice, le patron de  l’Urbanisme et Habitat a tenu parole, il a  interdit toute spoliation de ce site et a instruit la Police de sécuriser le lieu en faveur des mamans maraichères.

Joseph Kokonyangi  le sauveur

A son arrivée  sur le site  Cecomaf, le ministre en charge de  l’Urbanisme et Habitat en Rdc  a été  accueilli en roi  par des acclamations interminables de la population en liesse, qui voyait en lui un Moïse venu délivrer les enfants d’Israël de la servitude en Egypte. Le professeur Joseph Kokonyangi qui était accompagné du bourgmestre de la commune de Ndjili, du chef de la  Police et des membres de son cabinet,   a été escorté par la foule qui clamait tout au long du chemin «  le sauveur est là, Kokonyangi  le grand libérateur  ». Le patron de l’Urbanisme et Habitat  a inspecté ce site de plusieurs hectares  des champs,   avant d’écouter les revendications des  maraichères qui ne souhaitent que reprendre leurs terres.  Le professeur Joseph Kokonyangi qui est venu mettre fin à cette anarchie et faire assurer l’autorité de l’Etat a  remis les points sur les « i » en rassurant les maraichères que personne ne peut les chasser de ce site.

Il a instruit dans l’immédiat que toute construction sur ces terrains soient arrêtés et que les femmes maraichères récupèrent leurs terres. Kokonyangi a promis de poursuivre tous ceux qui ont vendu ces terres de mamans  maraichères et a demandé à la Police de sécuriser désormais le site afin que les mamans maraichères  et toute la population du coin exercent leurs activités en toute liberté .La population de Cecomaf était en euphorie totale, elle a remercié sincèrement le défenseur du peuple en la personne de Joseph Kokonyangi  pour son implication totale dans le respect des biens publics et privés et surtout pour son combat contre la spoliation des terres des femmes maraichères à travers le pays .

Cette même population en liesse l’a accompagné à son retour en scandant des chansons en faveur du sauveur. Plus jamais la spoliation du site Cecomaf, a déclaré Joseph kokonyangi dont l’image restera à jamais gravée dans les têtes des femmes  maraichères de N’djili  Cecomaf.  Avec ce geste, le ministre de l’Urbanisme et Habitat Joseph  Kokonyangi  qui a été victime à  plusieurs reprises des mauvaises campagnes de la part  de ses détracteurs  qui jour et nuit cherchent à ternir son image et le séparer de la population  à travers des mensonges et des histoires montées de toutes pièces,  a montré à la face des Congolais qu’il  a  toujours été du côté de la population et non du côté de ceux qui font souffrir la même  population. Son combat pour la protection des terres des femmes maraichères restera parmi ses priorités.  Aussi longtemps qu’il sera  la tête de ce ministère, il ne tolèrera en aucun jour que les mamans maraichères soient dépossédées  de leurs terres.

(Crhioni Kibungu)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse