Spoliation des sites de l’ex ONATRA: La délégation Syndicale nationale monte au créneau !

par -
0 357
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans la matinée du mercredi 01 février, les agents  et cadres de la Société commerciale des Transports et des Ports (SCTP), ex Onatra, ont répondu présents à l’appel de la délégation syndicale nationale pour un sit-in sur l’esplanade de l’imposant immeuble de cette entreprise publique.

Au cœur de cette adresse, la mise en état d’alerte contre la spoliation des sites de cette société des ports devenue accrue. Pour tirer la sonnette d’alarme, Ilufa N’Djoli Pitho, président national de la délégation syndicale, a dénoncé tout haut plusieurs projets de vente des sites de la SCTP.

Dans son adresse, le Président National de la délégation syndicale a révélé que « le mur longeant la route des Poids lourds est en phase d’être vendu ou cédé aux chinois pour la construction des magasins commerciaux ».

« Nous comptons faire des actions sur terrain pour dénoncer tous les jugements rendus, spoliant nos espaces. C’est pourquoi la délégation syndicale nationale, le comité de gestion et le secrétariat général seront en réunion pour faire un état de lieu de patrimoine de l’ex Onatra, nous permettant de savoir ce que nous nous disposons à ce jour », a dénoncé le Président national de cette délégation sous les applaudissements de ses interlocuteurs.

Pour lui, Kinshasa n’est pas la seule ville victime des ventes des sites. De Mbandaka à Matadi en passant par Boma, l’ex Onatra perd de plus en plus des sites et parcelles. Ce, avec la complicité de certaines têtes bien placées.

La SCTP maudit le pont Kinshasa-Brazza !

Répondant à la question de savoir s’il comptait aller plus loin avec son combat, surtout si l’on sait que ces vendeurs ont des parapluies, Ilufa N’Djoli promet de saisir le chef de l’état, premier citoyen congolais, qui, selon lui, n’est pas au courant de toute cette magouille au sein de l’Onatra.

D’un dossier à un autre, ce Président de la délégation syndicale a déploré le projet visant la construction d’un pont entre Kinshasa et Brazzaville. Ceci parce que, ce pont aura pour conséquence directe la mort subite de deux ports au Kongo Central, Matadi et Boma. Et, aussi, a-t-il ajouté, nombreux chauffeurs des camions qui évacuent les marchandises de ce coté-là risquent d’aller en chômage, faute de travail. « A un moment, on ne peut pas vouloir reconstruire l’ex Onatra d’une part, et la détruire d’autre part », a-t-il certifié.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse