Soutient aux opérations de la CENI: Le Royaume Uni débloque une somme de 9,2 millions de dollars Us

par -
0 310
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’organisation des élections combinées en Rdc, le 23 décembre 2018  commence à mobiliser non seulement les acteurs de la classe politique congolaise qui se constituent déjà en plate-forme, mais aussi les bailleurs de fonds intéressés à financer le processus électoral en Rdc. Nombreux sont les Congolais qui n’ont jamais cru à la bonne foi de la communauté internationale de financer les élections en Rdc.

C’est dans cette optique que le gouvernement britannique a annoncé hier qu’elle a disponibilisé un montant de 9,2 millions de dollars américains  pour appuyer la CENI par l’intermédiaire du fonds commun des bailleurs internationaux que gère le PNUD avec son projet d’appui au cycle électoral en sigle PACEC, a annoncé John Murton, ambassadeur du Royaume uni en RDC. Ce montant porte l’appui du Royaume uni au processus électoral à  26,3 millions de dollars américains pour la période 2015-2018, indique Actualite.cd.

« Nous saluons l’effort de la CENI à ouvrir les différents cadres de concertation entre parties prenantes et nous encourageons l’ouverture de l’espace politique et le respect des libertés fondamentales. Nous encourageons l’application des mesures de décrispation eu compris les cas dits emblématiques », a dit John Murton, qui encourage la CENI et le PNUD à signer l’accord de partenariat sur ce fonds commun des bailleurs internationaux.

Cet appui financier n’est assorti d’aucune conditionnalité. « Nous avons disponibilisé ces fonds sans conditions. A notre avis, il faut encourager ce processus électoral. Et c’est nécessaire que le PNUD dirige ce basket funds », a ajouté l’ambassadeur britannique.

Ce positionnement s’éloigne de celui de la Belgique. Pour rappel, le gouvernement belge avait conditionné son appui au processus électoral par l’application intégrale de l’Accord du 31 décembre spécifiquement et spécifiquement de la mise en œuvre des mesures de décrispation « afin de garantir la crédibilité du processus tant sur le plan technique qu’en ce qui concerne l’ouverture de l’espace démocratique ». La Belgique avait décidé en décembre 2017 de réserver, dans un premier stade, 5 millions d’euros en appui aux élections, qui pourront être libérés dès que ces conditions seront réunies. Le vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires Etrangères, Didier Reynders, et son collègue de la Coopération au Développement, Alexander De Croo, avaient même encouragé d’autres partenaires à agir dans le même sens.

Pour faire complet, le Royaume uni contribue également à l’enveloppe de 110 millions dollars destination à la MONUSCO pour l’appui logistique au processus électoral en plus de sa participation à l’appui financier de l’Union européenne. Soulignons que le Royaume Uni, à travers cet acte, vient de démontrer que l’organisation des élections en Rdc est possible, c’est question seulement pour les uns et les autres de mettre la main à la poche.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse