Soutien au dialogue: Le « Rassemblement des amis de la paix » vient de voir le jour

par -
0 701
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un collectif dénommé ‘’Rassemblement des amis de la paix (RAP)’’, vient de voir le jour à Kinshasa. La présentation de cette structure, qui n’est du reste pas un parti politique, pilotée des mains de maître par le président Serge Kiambukuta, a eu lieu le vendredi 19 février 2016. La séance a été marquée par l’audition d’une nouvelle chanson patriotique du même auteur. Cadre choisi, Pullman Grand Hôtel Kinshasa.

Dans son mot de circonstance, le Président du RAP Serge Kiambukuta Nzobazola a, de prime abord, salué les participants qui avaient rempli comme l’œuf la salle Salonga Théâtre à cet effet. « Votre présence en ces lieux témoigne de votre attachement à la paix », a-t-il commencé, insistant sur les concepts ‘’paix’’ et ‘’pacification’’, cheval de bataille du RAP.

Créé en 2012, après les tensions nées des élections de 2011, évoluant depuis lors dans l’ombre, le Rassemblement des amis de la paix se donne pour tâche de tirer la Rdc de son impasse actuel. C’est pour cette raison qu’il regorge en son sein des hommes et des femmes épris de paix. RAP ne voudrait plus voir la Rdc sombrer comme ce fut le cas au lendemain du processus électoral 2006, 2011, voire les évènements malheureux de janvier 2015.

A cet effet, il s’avère nécessaire que les jeunes doivent promouvoir la paix, sans laquelle aucun développement n’est envisageable. « La jeunesse, la paix et le développement sont étroitement liés », a-t-il démontré. Proposant comme remède à toute incompréhension le dialogue. En effet, le président du RAP considère celui-ci comme un seul cadre consensuel pour décourager tout spectre de violence.

Les jeunes désœuvrés entre autres attendent de solutions des politiciens. « Biso to bimaka tongo, to zongaka pokwa po to leyisa mabota na biso. Bopesa biso misala te. To kela misala na biso, biso moko! Bureau na biso balabala. Bo yela biso moto na balabala te! Po misala na biso e kobeba », pouvait-on lire dans un dépliant, pour dire littéralement avec les jeunes non concernés par : « nous sommes habitués à sortir de nos maisons du matin au soir pour nourrir nos familles. Les politiciens ne nous ont pas donné du travail. Nous en avons créé nous-mêmes. L’avenue c’est notre bureau. Ne nous amenez personne de peur que n’on détruise nos travaux ».

En tout état de cause, M. Kiambukuta a adressé un message à la population par le biais de la jeunesse, majoritairement représentée ce jour par les responsables des ligues des jeunes, aussi bien de la majorité que de l’opposition, sans oublier la société civile. «  Ne cédez pas aux chants de sirènes des politiciens manipulateurs ». Il les a, par cette même occasion, invitées au dialogue, dans un chant patriotique, composé par lui-même, avec son talent d’artiste.

Baptisant cette œuvre, Me Liyolo limbe M’Puanga a salué les efforts fournis en vue d’assurer la pacification de la Rd Congo par le biais de la jeunesse. « Nous avons l’occasion d’apprécier l’œuvre », a-t-il dit.

(Emmanuel Badibanga ) 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse