Sous Secrétaire général de l’ONU en charge des affaires humanitaires: Stephen O’Brien reçu par Bruno Tshibala et Ramazani Shadary

par -
0 529
Poignée de mains entre Bruno Tshibala et Stephen O’Brien
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour sa première en Rd Congo, le chef des affaires humanitaires des Nations Unies, Stephen O’Brien, est arrivé mardi dernier à Kinshasa pour une mission de trois jours au cours de laquelle il se rendra dans le Nord et Sud-Kivu, le Tanganyika et la région du Kasaï. Cette visite survient au moment où plus de 7 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire en République démocratique du Congo. Parmi elles, plus de 3 millions 800 mille déplacés, ce qui fait de la RDC le pays africain le plus touché par les déplacements forcés. Et pourtant, le plan de réponse humanitaire de 812 millions et demi de dollars n’est financé qu’à hauteur de 23 %.

E. Ramazani Shadary accueille Stephen O’Brien

 

 

 

 

 

 

 

En Rdc, l’agenda de M. O’Brien prévoit des rencontres avec les communautés touchées par les conflits, les autorités nationales, les partenaires humanitaires et la communauté diplomatique. Il évaluera les moyens d’aborder les problèmes de protection et d’accès humanitaire et préconisera un financement accru pour répondre aux besoins des personnes concernées. C’est dans cette perspective qu’il a été reçu par le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, avant qu’il ne rencontre le Premier ministre Bruno Tshibala.

Chez le patron de la territoriale, Stephen O’Brien s’était fait accompagné de Mamadou Dialo, Représentant spécial Adjoint du chef de la Monusco chargé lui aussi des affaires humanitaires. A l’occasion, il a circonscrit le cadre de sa mission, à savoir,   inspecter les besoins humanitaires dans les zones affectées par les conflits armés en Rdc. Notamment le Nord-Kivu, le Tanganyika et le grand Kasai qu’il entend visiter dans les prochaines heures. La rencontre a eu lieu en présence de ministres des Affaires sociales, Eugène Serufuli, de son collègue de la Solidarité et Action humanitaire, Bernard Biango et du vice-ministre de l’Intérieur, Basile Olongo.

Face-à-face Bruno Tshibala-O’Brien

Tout juste après, c’est le Premier ministre, Bruno Tshibala qui recevra l’adjoint du Secrétaire général de l’Onu. Les discussions entre les deux personnalités ont tourné autour des contraintes et défis rencontrés par rapport aux besoins humanitaires en République démocratique du Congo. « Le partenariat entre l’ONU et la population, aussi bien avec le gouvernement congolais est si important pour nous permettre de répondre au besoin humanitaire du pays », a indiqué Stephen O’Brien au sortir de l’audience. Pour lui, ce qui est plus important en ce qui concerne le besoin humanitaire, au-delà de tout, est la résolution des conflits. « Voilà pourquoi nous avons également parlé des initiatives qui sont prises au niveau de la RDC pour pouvoir promouvoir la paix », a-t-il expliqué.

Stephen O’Brien dit avoir parlé avec Bruno Tshibala, notamment de la possibilité de faciliter l’accès aux acteurs humanitaires dans les zones des conflits, ainsi que de la justice qui, à son avis, est un aspect important qui doit s’imposer à tous ceux qui commettent des exactions. Après Kinshasa, le Sous-secrétaire général des Nations-Unies aux affaires humanitaires compte se rendre dans l’arrière-pays. « Je suis en train de me rendre à l’Est, au Sud et au Centre du pays pour voir de moi-même quels sont les besoins humanitaires qu’il y a sur le terrain et quels sont les faits qui ont trait à l’aspect humanitaire. C’est ça qui me permettra de pouvoir faire le plaidoyer pour la RDC», a-t-il déclaré avant d’ajouter qu’en tant qu’humanitaires, ils ont besoin de rencontrer tous ceux qui ont des besoins humanitaires. « J’ai confiance, sur bases des discussions que nous avons eu avec le Premier ministre, que cet objectif sera atteint », a-t-il espéré. À entendre Stephen O’Brien, les Nations-Unies sont un partenaire humanitaire et tous ceux qui s’approchent de la RDC dans le sens de résoudre le problème humanitaire, sont, en effet, ses amis. « Nous avons cette approche qui est plein d’espoir et nous croyons que les choses peuvent marcher pour un avenir radieux », a-t-il conclu.

Soulignons que Stephen O’Brien tiendra une conférence de presse vendredi juste avant de quitter la RDC. Elle aura lieu à 18h30 au terminal MONUSCO de l’aéroport de N’djili. Les journalistes intéressés par la couverture de cet événement doivent se signaler le plus rapidement possible en contactant Ocha. Un transport sera assuré, mais le nombre de place est limité à 25 journalistes, d’où l’intérêt de se manifester au plus vite.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse