Sous l’égide de la CORAP: La journée internationale des rivières célébrée pour la première fois en RDC

par -
0 934
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pourtant pays avec une hydrographie très remarquable, la République démocratique du Congo a célébré cette année, pour la toute première fois de son histoire, la Journée internationale de l’action pour les rivières. C’était le vendredi denier que des manifestations ont été organisées à Kinshasa par la Coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes et de l’action politique (CORAP), avec l’appui d’International Rivers. Ce, dans l’objectif de sensibiliser davantage les décideurs à définir des politiques et des mesures à prendre en faveur des eaux, des rivières, et voire de la forêt.

Ce qu’a été la toute première célébration de la Journée internationale des rivières à Kinshasa/Ph. L. Baende

Comme le 14 mars de chaque année, le monde entier a célébré vendredi dernier, la Journée internationale d’action pour les rivières. « Les rivières nous unissent » était donc le thème de cette journée dont le principal objectif est d’interpeller davantage les décideurs politiques à prendre des mesures qui s’imposent pour protéger les rivières, et aussi sensibiliser la population à assainir les rivières qui les entourent.

C’est donc pour la toute première fois que cette journée est célébrée en Afrique centrale et aussi en Rdc. Pour cette première célébration, des manifestations ont été organisées à Kinshasa par la Coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes et de l’action politique (CORAP), avec l’appui du bureau régional (Afrique du sud) d’International Rivers, une Ong internationale basée à Californie-Berkeley aux Etats-Unis d’Amérique, œuvrant pour la protection des rivières et des communautés qui vivent près des rivières.

En collaboration avec le Réseau pour la promotion de la démocratie et des droits économiques et sociaux (Réseau PRODDES) et le Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP), deux principales activités ont été organisées à Kinshasa. Le site Tatem à Kinsuka au bord du Fleuve Congo a accueilli la première partie de la journée. Dans ce site, des délégués des organisations de la Société civile ont échangé sur la problématique de l’assainissement ainsi que de la protection des rivières et d’autres cours d’eau de la Rdc. Au cours de cet échange, le secrétaire permanent du Réseau Proddes, M. Masudi wa Kilongo, a attiré l’attention du public sur la menace environnementale qui pèse sur les rivières de la Rdc. Il a de ce fait, interpellé les acteurs de la société civile d’œuvrer en toute responsabilité pour que les populations puissent assainir et protéger les rivières qui les entourent et qui sont sources de vie.

L’ingénieur hydrologue Anderson Mwamba pour sa part, les a recommandé de travailler de telle sorte à amener le Gouvernement de la République à prendre des décisions réfléchies pour la protection des rivières congolaises, et ce, pour le bien-être des générations futures. Il y a eu plusieurs commentaires, dont celui de M. Justin Mobomi du CENADEP qui a rappelé à l’assistance que la première sensibilisation c’est de se sensibiliser eux-mêmes.

L’on ne terminera pas cette première étape sans parler du débat autour de la campagne à lancer prochainement et dénommée : « La rivière n’est pas une poubelle ». La deuxième partie des activités de la Journée internationale des rivières célébrée à Kinshasa a eu lieu au Pont érigé sur la rivière Bitshaku-Tshaku dans la commune de Barumbu où les animateurs de la Société civile ont procédé à la sensibilisation populaire sur la protection et l’assainissement des rivières.

Il y a eu des témoignages sur l’importance de cette rivière et sur les menaces qu’elle court, comme le fleuve Congo, s’ils sont mal entretenus. Des exposés également sur le travail qui a été fait sur la rivière Bitshaku-Tshaku. De la musique était aussi au rendez-vous.

Pour Mme Ange Asanzi qui a représenté International Rivers, cette célébration revêt beaucoup d’importance pour son Ong. Puisque, a-t-elle affirmé, « les rivières sont notre raison d’être ». Cette journée, explique-t-elle, permet de sensibiliser et éduquer les populations pour qu’elles se rendent compte de l’importance de protéger les ressources qu’elles ont et les rivières qui sont autour d’elles.

« Cette journée d’action est pour nous une occasion où nous essayons de mettre en pratique ce que nous sommes entrain de promouvoir… J’espère que cela va continuer pour des années à venir même sans notre présence », a-t-elle déclaré.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse