Sous la houlette de l’Ong « Nous et livres »

par -
0 586
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les jeunes leaders de l’Académie Beniver décortiquent « la cuisine du silence »

«  La cuisine du silence », édité aux éditions Sépias à Paris en 2008, de l’écrivain Majik Jilla Malembe, a été décortiqué de fond en comble par les jeunes leaders de l’Académie Beniver. C’était lors d’une journée scientifique, organisée par  l’ONG «  Nous et livres », que coordonne Mme. Jenny Kilele.

« L’objectif de cette journée était encore une fois d’inculquer et promouvoir à nos jeunes le goût de la lecture. Et là, nous sommes contents parce que, notre objectif est atteint. Les participants, qui sont les jeunes de l’académie Beniver que préside mon frère Joseph Lombo, sont sortis satisfaits en sollicitant l’organisation des autres journées scientifiques », a indiqué la coordinatrice de l’ONG « Nous et livres », au sortir du Collège Sainte Anne, où s’était tenue cette activité. Celle-ci avait réuni une vingtaine de jeunes et quelques curieux, en plus des membres de l’Ong.

L’exercice consistait à lire le bouquin de quatre pages de format ¼, de le résumer et de relever les mots difficiles, qui ont été expliqués par l’auteur, avant de souligner des citations.

Selon l’auteur,  visiblement content, ce document rend honneur à la femme et évoque le silence, qui présente deux sens, très riche et édifiant dans la vie de tous les jours. Le premier sens du silence exploité dans ce texte, à en croire Majik Jilla Malembe,  est une vertu  recommandée à la femme lorsqu’elle prépare. « Il lui est recommandé de garder le silence, parce qu’elle est à la cuisine, elle doit être silencieuse  pour ne pas envoûter le repas », a commenté l’auteur, lâchant un léger sourire sur ses lèvres.

Le deuxième aussi déterminant comme le premier, explique le côté défi que la femme devra relever lorsqu’elle prépare. Elle doit présenter un bon repas. Ce qui lui exige une certaine concentration.

«  Cette activité vient ouvrir un nouvelle ère à Nous et livres après sa sortie officielle. Elle a permis d’élargir les actions  au niveau des écoles et des structures qui encadrent les jeunes. Et donc nous voulons  avoir plus de jeunes qui s’intéressent à la lecture et aux livres afin d’augmenter  les capacités intellectuelles de ces derniers »,  a renchéri la coordinatrice de l’ONG « Nous et livres ».

Dans ce texte qui est une fiction, l’auteur, qui est un nouvelliste mettant en exergue la femme, raconte  l’histoire de Mambo, cette cultivatrice, qui devrait cuisiner la viande de porc-épic, en observant le silence pendant tout le temps qu’elle se trouvait dans la cuisine selon la tradition de son village Tshimon. Et donc, elle devrait observer cette vertu afin de ne pas brûler sa viande ou encore ne pas démesurer la quantité du sel à y mettre. Tout devrait être suivi à la loupe pour bien ajuster afin que son met soit exquis.

Les jeunes leaders de l’Académie Beniver ont été primés après le concours lors d’une cérémonie organisée dans la salle des spectacles du Collège Boboto. Plusieurs invités étatiques, de la  société civile et partenaires, étaient de la partie afin d’encourager l’initiative combien louable dans les milieux des jeunes congolais.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse