Sortie officielle de l’Alliance pour l’Avenir (AA/a): Muabilu cartonne à la Fikin

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Des Kinois venus de toutes les communes de la ville province de Kinshasa, représentant 15 partis politiques qui composent l’Alliance pour l’Avenir (AA/a), ont envahi le Pavillon 22 de la Foire Internationale de Kinshasa (Fikin) qui, à l’occasion a refusé du monde. Tout en réitérant sa loyauté au président  de la République, Joseph Kabila Kabange, Pius Muabilu a affirmé que l’Alliance n’est nullement préoccupée par la machine à voter, mais son attention reste focalisée sur les élections. A l’occasion, il a fustigé le comportement des cadres de l’opposition qui se permettent de vendre le pays à l’étranger, mais ne sont pas prêts à aller aux élections, et sont incapables de mobiliser dans leur propre pays faute de discours. Au regard de la mobilisation,  et au vu des poids lourds qui composent son regroupement politique, nombreux sont les observateurs de la scène politique congolaise qui avouent que Muabilu a, une fois de plus, confirmé son leadership. Voilà qui lui a valu les félicitation du Bureau politique de la MP.

Le 23 juin restera dans les annales politiques, parce qu’il consacre la sortie officielle de l’Alliance pour l’Avenir (AA/a), regroupement politique et électoral créé à l’initiative de l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala.  Cet événement s’est déroulé au Pavillon 22 de la Foire Internationale de Kinshasa (Fikin), sous l’œil vigilant de Joseph Kokonyangi, représentant le Secrétaire général de la Majorité présidentielle, Aubin Minaku Ndjalandjoko.

Devant une salle électrique et ayant refoulé du monde, Pius Muabilu, le n°1 de ce regroupement  a présenté l’Alliance pour l’Avenir comme étant l’un des 14 regroupements de la Majorité présidentielle et qui est placé sous le leadership de Joseph Kabila Kabange. « Considérant la volonté de Joseph Kabila de garantir l’organisation des élections couplées par la prise en charge du financement du processus électoral sur fonds propres du Gouvernement de la République, au regard de la publication de la loi électorale et du calendrier électoral, le processus électoral est devenu irréversible », dit-il dans son mot, avant de renchérir que c’est pourquoi, j’ai initié la création de ce regroupement politique électoral pour une mise en commun de candidats, afin de satisfaire a l’exigence du seuil représentativité qui est de 1% au niveau national et 3% au niveau provincial.

Créée le 1er mars 2018, l’Alliance pour l’Avenir (AA/a) compte 15 partis politiques ayant tous adhéré à la MP et à sa Charte. Toutefois, la liste est ouverte aux partis et regroupements politiques, aux personnalités et organisations qui voudront bien y adhérer. A l’occasion, Pius Muabilu a réaffirmé la loyauté de son regroupement et son indéfectible soutien à l’Autorité morale de la Majorité présidentielle.

Des questions d’actualité

Dans son speech, « l’Empereur » du Mont Amba n’a pas manqué de s’exprimer par rapport à certains sujets d’actualité. C’est ainsi qu’il est revenu pour détruire l’argumentaire de ceux qui pensent que la Majorité présidentielle n’existe plus. Il a soutenu que la MP continue non seulement à exister, mais aussi elle a été renforcée par les membres du gouvernement d’union nationale, convaincus par le programme que conduit le chef de l’Etat.

A l’endroit de ceux qui parlent déjà de la tricherie, et Muabilu de rétorquer que ça soit en 2006 ou en 2011, ils ont toujours parlé de la tricherie. « A la Majorité présidentielle, notre problème, ce sont les élections. Que ça soit avec la machine à voter ou avec du papier, cela ne nous concerne pas », dit-il, avant d’ajouter que pendant qu’on se prépare, eux ne font que chanter : « Kabila doit partir ». Et de soutenir que la machine à voter a été utilisée ailleurs et c’est l’électeur qui mettra le papier dans l’urne et après, le dépouillement se fera par comptage manuel. Quoi de plus normal pour les témoins de partis politiques et de candidats de vérifier la véracité de ces bulletins et de dénoncer tout cas de tricherie.

A la Majorité présidentielle, explique-t-il, on a un bilan à défendre. Le pays était divisé, … et c’est Joseph Kabila qui a tout fait pour le pacifier, …  Nous sommes démocrates et nous verrons qui a fait quoi et qui est qui ? Aux 14 regroupements de la MP, le n°1 de l’AA/a recommandé l’amour. « Nous devons nous soutenir et ne pas faire le lit de nos adversaires. Nous devons conserver le pouvoir le plus longtemps possible ».

Les encouragements de Kokonyangi

Venu représenter le Secrétaire général de la Majorité présidentielle, Aubin Minaku Ndjalandjoko, Joseph Kokonyangi a félicité un regroupement qu’il a qualifié « d’ultra kabiliste », avant d’ajouter que la MP espère qu’avec  ce regroupement, elle conservera le pouvoir. « Que personne ne vous trompe. La MP croit en tous ces partis politiques », dit-il, tout en précisant, à l’attention de tous  ceux qui critiquent la machine à voter, que l’autorité suprême a déjà exprimé sa volonté d’aller aux élections avec elle. Pourquoi ? Parce qu’elle réduit sensiblement les dépenses.

Pour la MP, insiste Kokonyangi, les élections, c’est en 2018. Les machines sont là et celui qui ne veut pas, on ira au référendum pour savoir si la population veut ou pas de la machine à voter. Il a rassuré tous les militants présents au pavillon 22 de la Fikin qu’au 23 décembre 2018, ce regroupement va démocratiquement gagner les élections.

Après cette sortie officielle, le temps est maintenant au travail, afin de permettre au regroupement de l’emporter à tous les niveaux. Maintenant que la CENI a commencé l’enregistrement des candidats députés provinciaux, il revient au regroupement non seulement de sélectionner les bons candidats, mais aussi de préparer une campagne électorale digne.

Ci-dessous la liste des partis politiques membres du regroupement « Alliance pour l’Avenir » (AA/a). Il s’agit du Congrès National Congolais (CNC),dirigé par l’honorable Pius Muabilu ; Action congolaise pour la tolérance et l’égalité (ACTE) de Michel Balabala Kasongo ; Génération pour la solidarité et le développement (GSCO), conduit par Prosper Kabila wa Nkulu ; Union populaire africaine (UPA) de Marie Nyange ; Alliance des paysans et indépendants (API) présidé par Gaby Hoyons-Kilonda ; Entente nationale pour l’unité et le développement (ENUDI) de Romeo Materanya ; Alliance pour la démocratie et le progrès intégral (ADPI) conduit par Jean-Claude Nongo-Ilonga ; Alliance nationale pour la solidarité (ANS) de Mme Christine Ndaya ; Force démocratique pour la République (FDR) présidé par Patrice Bondo ;  Alliance des démocrates pour l’émergence du Congo (ADPEC) de Kennedy Mukendi ; Action des bâtisseurs pour la démocratie et le développement (ABD) conduit par Jean-Marie Tshizanga ; Unis par le sort (UPS), présidé par Samy Samw Egele ; Nouvelle dynamique pour la République (NDR), conduit par Mélanie Futa et Alliance congolaise pour l’émergence et le travail (ACET), de Mme Nakumbise Clémentine.
(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse