Sortie officielle de la NCPS: Steve Mbikay dit non à la manipulation de l’opposition par les étrangers

par -
0 959
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Nationaliste et progressiste, Steve Mbikay n’attend pas l’opposition être manipulée par la main étrangère. Cette façon de voir les choses, la Nouvelle Classe Politique et Sociale, NCPS dont il est l’initiateur veut mettre fin à l’aliénation mentale des acteurs politiques congolais. C’est dans la salle paroissiale de Fatima de la Gombe pleine comme un neuf qu’a eu lieu la sortie officielle de courant politico-idéologique de l’opposition, le samedi 21 mars 2015. Présents à cette sortie officielle, les collectifs des avocats, des magistrats, des agriculteurs, des syndicats, des étudiants, des informaticiens, des médecins etc. qui ont répondu favorablement à l’invitation du Président national du Parti Travailliste. Steve Mbikay a mis sur pied ce courant politico-idéologie en vue de barrer la route à l’aliénation mentale des politiques congolais qui se laissent berner par la main étrangère.

Dans son speech, le député national PT s’est référé à la dernière lettre du tout premier, premier ministre congolais Patrice Emery Lumumba adressée à son épouse Pauline Opango, lorsqu’il écrivit « l’histoire dira un jour un mot. Mais ce ne sera pas l’histoire qu’on enseignera à Bruxelles, Washington, Paris ou aux Nations Unies, mais celle qu’on enseignera dans les pays affranchis du colonialisme et de ses fantoches. L’Afrique écrira sa propre histoire et elle sera, au nord et au sud du Sahara, une histoire de gloire et de dignité », écrivit Patrice Emery Lumumba. En évoquant l’histoire de cet héros national, Steve Mbikay faisait allusion au devoir de mémoire qui permet à un peuple à ne pas oublier son passé, lui permet de bien appréhender son présent pour bien baliser son avenir. « Les faits marquants de l’histoire d’un peuple de triste ou d’heureuse mémoire lui permettent de réveiller un sentiment patriotique, de créer une fierté nationale et une détermination à se battre pour un idéal nationaliste pour atteindre cet objectif, notre histoire ne doit pas être déformée elle doit être différente de celle enseignée à Bruxelles et à Paris », avait dit le Président national de PT.

On note cependant, que l’initiative de la Nouvelle Classe Politique et Sociale qui s’inscrit dans la logique de la lutte de nos pères tels que Simon Kimbangu, Patrice Emery Lumumba et la Dona Kimpa Vita consiste à éveiller la conscience des congolais face à une barbarie qui n’a plus son nom, crime commis par l’Occident vis-à-vis de ces illustres personnalités, dont le député national souligne avec force en ces termes « Si l’holocauste juif et le génocide arménien ne sont pas oubliés, pourquoi devons-nous oublier ce génocide congolais ? Un jour viendra où nous ouvrirons un contentieux avec la Belgique qui devra réparer ce préjudice. Un jour viendra où les comptes seraient demandés à cette même Belgique concernant la mort de Simon Kimbangu et celle de Patrice Emery Lumumba. Voilà l’histoire que nous devons enseigner aux enfants du Congo, au lieu de leur enseigner l’histoire de la Française Jeanne d’Arc dit « La pucelle d’Orléans », a dit Steve Mbikay avec insistance d’enseigner l’histoire de Kimpa Vita dite Ndona Béatrice de sorte que nos enfants doivent savoir qu’il y a plus de 3 siècles qu’elle déclarait « Le Kongo doit recouvrer son intégralité et sa splendeur passée et renouer avec sa tradition culturelle bafouée depuis l’arrivée des occidentaux ».

Dans la même optique, Steve Mbikay souligne qu’il faut mettre fin à l’acculturation de l’homme africain, et lorsque la Nouvelle Classe Politique et Sociale dont le PT en tête seront au pouvoir, nos quatre langues nationales deviendront des langues officielles. Ainsi donc, la NCPS vient lutter pour la reconstitution de l’identité du congolais en particulier et de l’Africain en général. « La Nouvelle Classe Politique et Sociale va lutter pour créer une fierté nationale qui amènera la génération actuelle et les générations à venir à dire non à l’acculturation et à la colonisation mentale du peuple congolais en particulier et du peuple africain en générale », a-t-il insisté.

Dans sa plaidoirie, le député national PT n’a pas ménagé d’efforts lorsqu’il affirme que cette dépendance fait que dans tous les domaines, scientifiques, économiques, politiques et culturelles, l’africain a les yeux tournés vers l’extérieur ! « Et comme le poisson ne commence à pourrir que par la tête, les chefs d’Etat africains prêchent par un mauvais exemple ! Vous n’avez qu’à voir comment l’année passée, Obama, les avait invités à Washington, leur parlant du haut de son podium comme parlant à ses gouverneurs »…..Pourquoi le Président Obama n’invite-t-il pas les chefs d’Etat asiatiques ou européens de la même façon ?, s’est-il interrogé. Pour Steve Mbikay, les relations internationales sont régies par le droit international. Ce droit édicte les principes de l’égalité d’Etat, de la non-ingérence et de la réciprocité. « Si le Président Obama convoque tous les chefs d’Etat Africains pour recevoir des leçons, un président africain doit aussi être à mesure d’inviter Obama pour lui dire d’abolir la peine de mort au nom du respect du droit de l’homme ! Le président de l’Ouganda doit aussi avoir le droit d’inviter tous les présidents européens dans son pays et leur parler du haut d’un podium et leur faire comprendre que l’homosexualité ramène les hommes plus bas que les animaux ! », a fait remarquer le député national.

En réalité, la création de la Nouvelle Classe Politique et Sociale est un processus enclenché par Steve Mbikay qui amènera, un jour, les occidentaux de traiter avec eux d’égal à égal. « Nous voulons tout simplement demander à leurs dirigeants de ne pas créer des guerres dans nos pays pour s’accaparer de nos richesses et nous vendre leurs armes pour que nous continuons à nous entretuer », fustige le député national qui invite tout le monde à se lever, tous comme un seul homme pour défendre la souveraineté de la RD Congo par tous les moyens de droit, combattre la colonisation mentale et remettre le pouvoir au peuple qui doit seul le donner à qui il veut. «Un jour viendra où notre peuple aura des dirigeants compétents et dignes capables de lui donner le sourire. Pour cela nous devons nous battre tout en sachant que seule la lutte libère ».

Par ailleurs, le Président national du Parti Travailliste s’est inscrit dans la démarche du calendrier proposé par ses pères de l’opposition à la Ceni, et est d’accord avec des inquiétudes soulevées par les différents acteurs de l’opposition et de la majorité, et aussi dans la logique du dialogue proposé par Ban Ki Mon sur les questions électorales. Quant au financement des élections, il a fait appel à tout congolais de s’approprier le processus pour une élection présidentielle pour un chef d’Etat des congolais, élu par les congolais avec l’argent des congolais pour servir le Congo, a-t-il dit.

En passant, l’initiative prise par le député national PT de l’opposition a été salué par le porte-parole du gouvernement lors de l’émission nouvelle donne diffusée sur les antennes de la RTNC. Initiative dit-il nationaliste et patriotique quoi que venue d’un membre de l’opposition.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse