Solution à la déforestation et dégradation des terres: Quand le DSRP2 intègre la restauration des paysages forestiers

par -
0 776
Une vue du paysage forestier congolais
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est ce qu’a démontré un expert en novembre dernier, au cours d’un atelier de validation de la carte des opportunités de restauration des paysages forestiers en Rdc, tenu à Kinshasa. Il s’est donc appuyé au quatrième pilier du deuxième Document de stratégie pour la croissance et la réduction de la pauvreté (DSRP 2) qui est : « protéger l’environnement et lutter contre le changement climatique ». Des liens sont établis entre la restauration des paysages forestiers et le DSCRP 2.

Pour faire face aux problèmes de déforestation et de dégradation des terres et des ressources forestières, la République démocratique du Congo (Rdc) s’est engagée à restaurer huit millions d’hectares des terres dégradées et déboisés d’ici 2030. Cet engagement est directement lié aux conventions et autres processus globaux en rapport avec l’environnement et le développement.

Notamment, les Objectifs de développement durable (ODD), les conventions internationales en rapport avec les forêts (CBD, CCC, CLD), le mécanisme REDD+, ainsi des politiques et documents cadres de planification du secteur de l’environnement et développement (DSCRP 2, PNEFEB 2, SPANB 2, Stratégie-Cadre Nationale REDD+ et PAN 2).

Dans sa présentation faite lors de l’atelier de validation de la carte des opportunités de restauration des paysages forestiers en Rdc tenu à Kinshasa du 25 au 26 novembre 2015, M. Mike Ipanga Mwaku, chef de division biodiversité au Ministère de l’Environnement et Développement durable, a établi des liens entre la restauration des paysages forestiers et le DSCRP 2 (entendu, 2ème Document de stratégie pour la croissance et la réduction de la pauvreté).

Il fait savoir que le DSRP 2 repose sur quatre piliers qui sont : renforcer la gouvernance et la paix ; diversifier l’économie, accélérer la croissance et promouvoir l’emploi ; améliorer l’accès aux services sociaux de base et renforcer le capital humain ; et protéger l’environnement et lutter contre le changement climatique.

La restauration des écosystèmes trouve donc sa place dans le DSCRP2 au travers de son 4ème pilier qui vise à valoriser le capital naturel unique de la RD Congo dont l’exploitation conditionne en grande partie le développement socio-économique du pays. Trois programmes sont proposés pour opérationnaliser ce 4ème pilier du DSCRP 2 : gérer durablement et protéger l’environnement ; lutter contre les changements climatiques, et intégrer l’environnement et le changement climatique dans les stratégies sectorielles opérationnelles.

La restauration des écosystèmes forestiers a de ce fait un lien avec deux programmes nationaux : « lutter contre le changement climatique à travers le captage du Carbone et l’adaptation » et « intégrer l’environnement et le changement climatique dans les stratégies sectorielles opérationnelles ». Ces programmes concernent les secteurs suivants : la forêt, l’agriculture, l’énergie, le transport et voies de communication, les mines et hydrocarbures, la reforme foncière et l’aménagement du territoire.

Tous ces secteurs intéressent la restauration des écosystèmes forestiers, qui peut donc servir de levier à l’intégration du changement climatique.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse