Soixante-huit chirurgiens-dentistes ont prêté serment

par -
0 1532
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Parmi lesquels, le médecin Tatyana Betula Yassa

La chirurgienne dentiste Tatyana Betula Yassa après la cérémonie de prestation de serment (Ph. Prince)

Soixante-huit médecins, docteurs en bucco-dentaire, tous diplômés de la Faculté de médecine de l’Université de Kinshasa (Unikin) ont prêté serment en présence du ministre congolais de la Santé publique, devenant ainsi par cet acte, membres effectifs de l’Association nationale des chirurgiens-dentistes. C’était dans la grande salle de conférences du Ministère des Affaires étrangères.

S’exprimant à cette occasion, qui est la première à laquelle il a assisté, le ministre de la Santé publique, Félix Kabange, s’est félicité de la réussite de cette cérémonie, avant d’interpeller l’assistance sur l’importance de l’acte posé. « Ce serment n’est pas symbolique. Il est un engagement que vous prenez devant vous-même, mais également devant toute la nation pour exercer ce métier en République démocratique du Congo, dans le respect de l’éthique et de la déontologie », a indiqué le docteur Félix Kabange à l’intention des lauréats, avant de déconseiller ceux qui croient ou sont venus pour y faire fortune.

Ainsi, a-t-il exhorté en ces termes: « L’exercice que vous avez choisi est un sacrifice, c’est de l’apostolat. Vous devriez rendre service à la population et quand vous aurez rendu service avec abnégation, dans le respect de l’éthique et de la déontologie, dans le respect des patients qui viendront vers vous, la rétribution sera proportionnelle. A ceux qui vont s’engager dans la profession libérale ou dans le secteur privé, je vous souhaite bonne chance. A ceux qui veulent nous rejoindre dans le secteur public, je vous souhaite la bienvenue ».

Le ministre de la Santé publique a également dans son morceau d’éloquence, loué la rigueur observée dans la formation de ces jeunes chirurgiens-dentistes. Le pays est vaste et a énormément besoin de ces médecins pour soigner ses populations. Cependant, a martelé le ministre, la rigueur doit continuer.

Prenant à son tour la parole, la présidente de l’Association nationale des chirurgiens-dentistes, Docteur Brigitte Banza Mwamba, a fait remarquer que la Faculté de médecine de l’Unikin est la seule en Rdc et en Afrique centrale, à former les docteurs en médecine dentaire. Cependant, la Rdc est loin d’atteindre la barre fixée par l’Organisation mondiale de la Santé, simplement parce que la faculté ne forme pas en nombre suffisant les chirurgiens-dentistes alors que les besoins en santé bucco-dentaire sont énormes. Un défi que la faculté devra relever.

« Chers, lauréats, le 10 octobre 2015, restera à jamais inscrit dans vos mémoires. C’est un engagement qui est éternel, car on ne le ravivera jamais. Vous aurez des devoirs envers vous-mêmes, envers vos aînés, parmi lesquels vos maîtres, envers vos confrères, envers les malades que vous allez soigner », a-t-elle affirmé. C’était avant qu’elle sollicite auprès de ses confrères et consœurs, recevoir ces jeunes inscrits à l’ordre de médecin, avec les mêmes obligations (…) ne jamais leur montrer l’image de la médiocrité.

Bientôt l’Ordre national des chirurgiens-dentistes

Cette promotion de la Faculté de médecine de l’Unikin est charnière, parce que, a expliqué le ministre : « il y a de fortes chances que ce soit la dernière, dont la prestation de serment est acceptée par l’Association nationale de Chirurgiens-dentistes, étant donné que toute la procédure est en train d’être finalisée pour la création de l’Ordre national du chirurgien dentaire en République démocratique du Congo. L’Ordre des chirurgiens-dentistes a été créé pour faire respecter l’éthique et la déontologie ».

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse